Biométrie à la cantine : la Région ne paiera pas

Sous la pression des écologistes, le conseil régional a retiré une délibération prévoyant la participation de la collectivité à un système de paiement morphologique à la cantine Saint-Just.

Une ardoise de 7500 euros. Sous l'impulsion des élus écologistes, la Région a retiré une délibération prévoyant la participation de la collectivité à l'installation d'un système de paiement à la cantine du collège Saint-Just. Cet établissement accueille aussi les élèves du lycée Saint-Just depuis que ce dernier a subi un incendie. Rappelons que les investissements dans les collèges sont à la charge des Départements, tandis que ceux dans les lycées sont payés par les Régions.

Pour fluidifier la file d'attente, le collège a mis en place un système morphologique, tel qu'il est pratiqué dans d'autres collèges du Rhône : le mangeur compose un code puis pose sa main sur un écran. S'il est à jour de ses paiements, un plateau se libère. Sinon, c'est un agent en cuisine qui vient faire l'opération. "Tous les jeunes mangent. Seul le chef d'établissement peut refuser un repas à quelqu'un qui accuserait d'importantes dettes", explique-t-on au Département.

Il n'empêche, les élus EELV s'insurgent. "Vidéosurveilllance, biométrie et demain gestion des absences via des codes-barres, est-ce l'environnement éducatif que nous voulons pour les jeunes collégiens ?", accuse Raymonde Poncet, conseillère générale qui préfère une présence humaine. La région lui a emboité le pas, retirant la délibération. Elle ne devrait pas honorer sa dette auprès du Département.

Le conseil général fait savoir que sur 1100 demi-pensionnaires de Saint-Just, 60 ont refusé le nouveau système. Ceux-là continuent de manger, avec une carte.

2 commentaires
  1. dmdo72 - 23 février 2014

    L'attitude d'EELV est complètement rétrograde. Parler de flicage à l'époque de Facebook, des portables et autres outils prisés des jeunes pour ne pas avoir de vie privée ! Ces outils (biométrie) permettent aussi de lutter contre le racket (des cartes de cantines) et peuvent rassurer les parents sur la présence effective des élèves dans l'établissement. Pour avoir travaillé en établissement, je peux certifier qu'ils rendent de vrais services alors pas de grands mots pour des petits maux !

  2. rémi - 24 février 2014

    @dldi72. Quel message transmettez-vous à des jeunes en leur disant que seule la technologie peut assurer leur sécurité dans un établissement scolaire ? L'école est un projet collectif dans lequel chacun doit apprendre à devenir responsable. Les solutions humaines existent dans un établissement scolaire, il y au une communauté éducative (personnel de direction et d'éducation). Par ailleurs voilà 7500 euros inutiles économisés.

Les commentaires sont fermés

Faire défiler vers le haut