L'ENS Lyon se qualifie pour des joutes physiques et internationales.

Les apprentis physiciens de l'école se sont qualifiés le 14 janvier pour la 8e édition de l’International Physicists' Tournament. Avec l'ENS Paris, ils devraient représenter la France contre 13 pays.

Jusqu'où l'eau d'un ballon qui s'écrase au sol peut-elle éclabousser ?”, “Combien de temps un ballon peut rester suspendu au plafond après avoir été frotté contre les cheveux ?” : voici 2 des 17 problèmes de physique que pourront présenter les étudiants au cours de véritables affrontements. Des questions révélées en juillet 2015 pour laisser le temps aux équipes de se préparer à la compétition qui aura lieu du 17 au 23 avril à Paris.

On présente, on se défend, on débat puis on tourne

Premier round : les 15 équipes de 6 étudiants doivent chacun leur tour présenter l'un des 17 problèmes... mais choisi par une équipe adverse. Second round : Le groupe adverse attaque la démonstration et les présentateurs doivent se défendre. Dernier round : les deux groupes participent à un débat lancé par une troisième équipe animatrice. Le tout est finalement évalué par un jury, mais aussi par l’équipe attaquante et animatrice, avant que tous ne permutent.

Créée en Ukraine en 2009 sur le modèle russe de l’International Young Physicists’ Tournament (tournoi international des jeunes physiciens), la compétition est cette année organisée à Paris. La France aura d’ailleurs droit à deux équipes en tant que pays hôte. Suite aux épreuves de qualification, c'est l'ENS Paris qui devrait être au côté de Lyon. L'année dernière à Varsovie, la France était arrivée troisième derrière le Danemark et surtout l'Ukraine... les pays de l'ancienne URSS étant particulièrement friands de ce genre de compétition.

à lire également
capture d'écran du site parcoursup.fr
Le Groupement des associations et élus étudiants de Lyon indépendants et solidaires (GAELIS) met en place, depuis mardi dernier, un accompagnement personnalisé pour les lycéens et étudiants après les premiers résultats de Parcoursup.
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut