Public et privé sous la même bannière

La fronde dans l'Education Nationale est telle qu'elle a rassemblé aujourd'hui les syndicats du public et du privé, côte à côte pour la première fois afin de dénoncer la "dégradation" de l'école. A Lyon, comme partout en France, les enseignants du privé, qui battent rarement le pavé, ont répondu massivement à l'appel de la grève et aux manifestations contre les suppressions de postes témoignant ainsi d'un profond malaise.

Le cortège parti de la place Guichard en direction du Rectorat a rassemblé entre 3 000 et 4 000 personnes. Selon les syndicats, près d'un professeur sur deux était en grève ce mardi. A sept mois de la présidentielle, dont l'école sera l'un des enjeux, Nicolas Sarkozy a critiqué cette grève en relevant que, contrairement à d'autres professions, les "fonctionnaires (...) ont un statut qui les protège".

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux

Nos BD
Faire défiler vers le haut