Public et privé sous la même bannière

La fronde dans l'Education Nationale est telle qu'elle a rassemblé aujourd'hui les syndicats du public et du privé, côte à côte pour la première fois afin de dénoncer la "dégradation" de l'école. A Lyon, comme partout en France, les enseignants du privé, qui battent rarement le pavé, ont répondu massivement à l'appel de la grève et aux manifestations contre les suppressions de postes témoignant ainsi d'un profond malaise.

Le cortège parti de la place Guichard en direction du Rectorat a rassemblé entre 3 000 et 4 000 personnes. Selon les syndicats, près d'un professeur sur deux était en grève ce mardi. A sept mois de la présidentielle, dont l'école sera l'un des enjeux, Nicolas Sarkozy a critiqué cette grève en relevant que, contrairement à d'autres professions, les "fonctionnaires (...) ont un statut qui les protège".

à lire également
© Guillaume Long 2019
Il est partout : à l’école, dans les activités extra-scolaires, dans la fratrie… S’invitant quasiment dès le berceau, l’esprit de compétition s’intensifie et reste présent tout au long de la vie. Quoi d’étonnant dans une société qui valorise largement les premiers, les plus rapides, les plus forts ! Alors, faut-il donner à son enfant l’envie de se hisser au rang des meilleurs, au risque de favoriser chez lui un certain individualisme, ou le voir rester sur le banc de touche ?
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut