Pôle métropolitain : une nouvelle présidence pour Gérard Collomb

Le maire de Lyon a été élu président du conseil métropolitain pour trois ans. Cette superstructure est un organe de coopération entre les différents établissements publics. Elle est chargée d'améliorer les échanges entre Lyon, Saint-Etienne, le pays viennois et la communauté d'agglomération Porte de l'Isère. Premier chantier : l'harmonisation des transports dans ce pôle métropolitain.

à lire également
Caroline et Gérard Collomb, dans les salons de la préfecture, en mars 2014 © Tim Douet
Pendant toute la campagne présidentielle puis celle des législatives, Jimmy Brumant était l’un des piliers d’En Marche à Lyon, toujours dans le sillage des Collomb. Au fil des mois, il a pris ses distances, et le phénomène s’est accéléré, dit-il, avec le départ “incompréhensible” de Gérard Collomb du gouvernement. Sa démission, ce mardi, de la direction départementale illustre la fracture entre Caroline Collomb et les marcheurs “apolitiques”, ces militants qui ne sont pas issus du PS ou d’autres formations.
1 commentaire
  1. FOurs - 1 juin 2012

    très bien votre montage, il donne tous les angles de vue. Je ne suis pas de droite, mais le cumul des fonctions de G.Collomb est impressionnant. Il y a pas assez de jours dans la semaine pour tout tout assumer. Il faudrait aussi supprimer alors la Région Urbaine de Lyon cela ferait un échelon de moins et une administration en moins aussi... le mille-feuille ne cesse de se développer c'est vertigineux et inutile, revenons à la simplicité = rapport citoyens / hiérarchie

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut