Expulsion des Roms place Carnot

La préfecture a ordonné l'intervention des forces de l'ordre jeudi 13 septembre à 8h00 pour évacuer la place Carnot (2e arrondissement). Près de 60 personnes qui campaient sur cette place à proximité de la gare de Perrache depuis deux mois ont été expulsées, la veille de la venue du ministre de l'Intérieur à Lyon.

Lire aussi : "Roms : le préfet fait place nette avant l'arrivée de Manuel Valls"

à lire également
Dispositif anti-installation de campement – Lyon, 2019 © Antoine Merlet
À Lyon comme dans les autres métropoles françaises, les pouvoirs publics rivalisent d’imagination pour empêcher l’installation de campements de fortune sur les terrains vagues. Jusqu’à hérisser ceux-ci de gros cailloux pointus, quand ils ne sont pas tout simplement grillagés. S’ils n’ont pas d’existence formelle dans les textes, ces dispositifs anti-installation sont un préalable exigé par les services de l’État pour procéder aux expulsions et démantèlements.
1 commentaire
  1. Philyonnais69 - 14 septembre 2012

    La vidéo ne montre pas la joie et l'immense soulagement des riverains retrouvant la place Carnot propre et vierge.L'immense majorité des habitants du quartier n'en pouvait plus de cette situation La nouvelle de l’expulsion de ces roms, dans un élan de soulagement, s'est très vite répandue donnant à chaque fois un espoir aux riverains de retrouver une vie de quartier normale. Un grand Merci à Valls, au préfet, et a tout ceux qui ont œuvré pour que cette belle place retrouve son calme et sa quiétude.

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut