Trail givré de Montanay

Trail Givré de Montanay, une édition boueuse et relevée

20e anniversaire pour le Trail Givré de Montanay qui a su s'imposer comme une valeur sûre dans le calendrier des trails. Etape historique du Trail Tour National, le trail de rentrée de saison attire un plateau d'élites relevé.

1 638 inscrits. Pour sa  20e édition, le Trail Givré de Montanay enregistre une affluence record. C'est 13,5 % de plus que l'an dernier et, bon an mal an, la course augmente son quota d'une centaine de dossards. "Depuis trois ans, on affiche complet"  étaye Michel Petit, du "noyau dur" d'organisation, le Val de Saône Athlétisme.. On est bien loin des trois cent coureurs de 1989...

En France, rares sont les trails (les courses plus généralement) qui durent dans le temps. D'autant que leur développement dans le pays (+1600 % depuis 2003) a créé une sévère concurrence.

Le Trail Givré de Montanay a une chance : sa date, le premier week-end de février, idéal pour la reprise de la saison.  Autre atout, la course n'est pas trop difficile, voire très roulante, avec ses 23 kilomètres et son petit dénivelé positif de 440 mètres. "Il arrive juste après l'hiver, parfait pour se remettre dans le trail et commencer sa saison".

Label Trail National Tour

Trail givré de MontanayCerise sur le gâteau d'anniversaire, depuis neuf ans, il fait partie du Trail Tour National en version court (21-41 km). "On doit être la seule course membre du TTN depuis ses origines" se réjouit Michel Petit. Et qui dit "label TTN" dit élites (d'autant que les 13 épreuves du challenge sont qualificatives pour les Championnats de France de trail).

Cette année, le plateau élites est particulièrement relevé. Chez les hommes, le Tassinois Emmanuel Meyssat, champion de France Montagne, remettra son titre en jeu, tandis que le Grenoblois Ivan Bizet, 8e du championnat de France de Trail, tentera de faire mieux que sa 2e place l'année dernière. Il faudra aussi compter sur le Berjallien Ludvik Fernandes, champion de France de trail court, le Caladois Baptiste Chassagne, 7e aux championnat de France de trail court, le Décinois Hugo Altmeyer, vainqueur du dernier Lyon Urban Trail et récent vainqueur de l'hivernale des Coursières... Chez les femmes, Céline Lafaye, championne de France en titre de trail court et triple vainqueur du Trail Givré de Montanay devra faire face à Emilie Lecomte, double vainqueur de la Diagonale des Fous et du Thor des Géants ou encore Anne-Sophie Vittet, distinguée championne de France de Cross, en janvier dernier à Saint-Priest, et Anaïs Sabrié, tenante du Trail Givré de Montanay, vice-championne d'Europe de course en montagne en individuel, et championne d'Europe par équipe dans la même discipline.

Vers une plus grosse course ?

Les 80 bénévoles sont d'ores et déjà prêts pour que le rendez-vous de dimanche soit un succès. Pour Montanay, c'est le plus gros événement de l'année : le Trail Givré gonfle de moitié la population de la commune de la banlieue nord de Lyon, située en grande partie sur le plateau de la Dombes. Est-ce qu'à terme, le trail montanois pourrait grossir ? Les organisateurs en parlent. "Le trail, et plus généralement le sport-loisir, est un vecteur de développement et d'attractivité du territoire" assure Michel Petit, co-organisateur du Trail Givré de Montanay (lire, ci-dessous, l'article de Lyon Capitale paru en 2015 sur le sujet). Encore faut-il, pour qu'un tel événement se développer, des infrastructures appropriées et une volonté des élus. A suivre... Au pas de course.

En attendant, la météo de dimanche est pluvieuse, avec un vent du nord de 30 km/h et des températures dépassant de peu le 0°. Boueux et froid donc.

 

Trail Givré 2015 by Terre de Running from Terre de Running on Vimeo.

 

Retombées économiques  : UTMB, le n°1 des trails

à lire également
d'heure en heure
d'heure en heure


derniers commentaires
Faire défiler vers le haut