Lyon Urban trail by night
©Gilles Reboisson

Lyon Urban Trail by night : Only runners left alive

Une édition 2016 pluvieuse, boueuse et toujours fidèle à sa réputation de trail urbain le plus casse-pattes de France.

Lyon Urban trail by night ()

©Gilles Reboisson

"Du tourisme un peu sportif". L'interview de Sébastien Olive, organisateur du Lyon Urban Trail by night, sur lyoncapitale.fr, a du en faire marrer plus d'un, samedi soir sur la ligne de départ...

Car le LUT d'Extra Sports/Lyon Ultra Run dans sa version trail de nuit n'a pas grand chose à voir avec le luth de Jozef van Wiessem dans sa version musique à cordes pincées.

Lyon Urban trail by night ()

©Gilles Reboisson

Si le second a raflé le prix de la meilleure musique originale à Cannes pour la bande-son de Only Lovers Left Alive de Jim Jarmusch, le premier décroche sans problème la médaille du trail urbain le plus casse-pattes de France.

La 3e édition du LUT by night n'aura pas failli à sa réputation de cocktail hyper cardio avec ses escaliers - spécificité bien lyonnaise -, ses côtes, ses descentes, ses relances et ses faux-plats. Le tout saupoudré, cette année, d'une bonne dose de pluie. Oh, pas de quoi se noyer mais un paramètre qui a quand même dissuader un beau paquet d'inscrits...

Quant aux courageux, plus de 5 000, ils ont eu tout à loisir de tester leur coupe vent imperméable (ou pas) et de s'adonner aux joies de l'aquaplaning dans sa variante bouillasse.

Les passages en forêt de Sainte-Foy-les-Lyon notamment ont été épiques, essentiellement pour celles et ceux qui avaient opté pour les chaussures à semelles lisses. Quant à la descente de la Sarra, elle prit des allures de Waterloo sous endorphine.

Lyon Urban trail by night ()

©Gilles Reboisson

D'autant que les gentils organisateurs avaient prévu un final bien cassant : montée de la Sarra en mode escaliers, descente de l'ancienne piste de la Sarra version herbe-boue, remontée de la piste cette fois-ci par les escaliers sous l'accro-branche, descente des 563 marches de la montée Nicolas de Lange, "grimpette" par la montée Saint Barthélémy et les jardins de l'ECAM pour une arrivée dans le théâtre antique gallo-romain.

Only runners left alive...

Pour les accrocs du chiffre

Pluie : entre 1,6 et 2,4 mm/heure (20h/23h)

Vent : entre 4 à 14 km/heure de vent (20h/23h)

Parcours : 12 et 26 km

Inscrits : 7 000

Partants : 5 517

Arrivés : 5 472

Abandons : 45 (29 sur le 26km – 1,7 % / 16 sur le 12km – 0,4 %)

Sur le 26 km : 56,1 % de 23-39 ans et 36,2 % de femmes

Sur le 12 km : 60 % de 23-39 ans et 12,9 % de femmes

à lire également
24h max pour faire le tour de la vallée de Chamonix Mont-Blanc. Le "90 km du Mont-Blanc" est l’un des ultra-trails les plus techniques et exigeants de sa catégorie. Rencontre avec Fred Comte, directeur du Club des sports de Chamonix.   À moins de dix jours du « 90 km du Mont-Blanc » (dont le départ est donné […]
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux

La revue du web
Faire défiler vers le haut