Lyon Urban Trail by night : Only runners left alive

Une édition 2016 pluvieuse, boueuse et toujours fidèle à sa réputation de trail urbain le plus casse-pattes de France.

Lyon Urban trail by night ()

©Gilles Reboisson

"Du tourisme un peu sportif". L'interview de Sébastien Olive, organisateur du Lyon Urban Trail by night, sur lyoncapitale.fr, a du en faire marrer plus d'un, samedi soir sur la ligne de départ...

Car le LUT d'Extra Sports/Lyon Ultra Run dans sa version trail de nuit n'a pas grand chose à voir avec le luth de Jozef van Wiessem dans sa version musique à cordes pincées.

Lyon Urban trail by night ()

©Gilles Reboisson

Si le second a raflé le prix de la meilleure musique originale à Cannes pour la bande-son de Only Lovers Left Alive de Jim Jarmusch, le premier décroche sans problème la médaille du trail urbain le plus casse-pattes de France.

La 3e édition du LUT by night n'aura pas failli à sa réputation de cocktail hyper cardio avec ses escaliers - spécificité bien lyonnaise -, ses côtes, ses descentes, ses relances et ses faux-plats. Le tout saupoudré, cette année, d'une bonne dose de pluie. Oh, pas de quoi se noyer mais un paramètre qui a quand même dissuader un beau paquet d'inscrits...

Quant aux courageux, plus de 5 000, ils ont eu tout à loisir de tester leur coupe vent imperméable (ou pas) et de s'adonner aux joies de l'aquaplaning dans sa variante bouillasse.

Les passages en forêt de Sainte-Foy-les-Lyon notamment ont été épiques, essentiellement pour celles et ceux qui avaient opté pour les chaussures à semelles lisses. Quant à la descente de la Sarra, elle prit des allures de Waterloo sous endorphine.

Lyon Urban trail by night ()

©Gilles Reboisson

D'autant que les gentils organisateurs avaient prévu un final bien cassant : montée de la Sarra en mode escaliers, descente de l'ancienne piste de la Sarra version herbe-boue, remontée de la piste cette fois-ci par les escaliers sous l'accro-branche, descente des 563 marches de la montée Nicolas de Lange, "grimpette" par la montée Saint Barthélémy et les jardins de l'ECAM pour une arrivée dans le théâtre antique gallo-romain.

Only runners left alive...

Pour les accrocs du chiffre

Pluie : entre 1,6 et 2,4 mm/heure (20h/23h)

Vent : entre 4 à 14 km/heure de vent (20h/23h)

Parcours : 12 et 26 km

Inscrits : 7 000

Partants : 5 517

Arrivés : 5 472

Abandons : 45 (29 sur le 26km – 1,7 % / 16 sur le 12km – 0,4 %)

Sur le 26 km : 56,1 % de 23-39 ans et 36,2 % de femmes

Sur le 12 km : 60 % de 23-39 ans et 12,9 % de femmes

à lire également
Seuls 100 "super-athlètes" ont été acceptés pour courir le Tor des Glaciers une épreuve d'ultra-trail de 450 kilomètres et 32 000 mètres de dénivelé positif. Ils sont six de la région. 
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut