Alien isolation

Test d'Alien Isolation à l'Oculus Rift DK2 : le traumatisme

Alien Isolation est disponible depuis le 7 octobre sur PS4, PS3, Xbox 360, One et PC. À l'origine, cette dernière version devait être nativement jouable à l'Oculus Rift, le casque de réalité virtuelle. L'option n'était pas sélectionnable de base, une petite manipulation permet de la retrouver. Nous avons pu essayer Alien Isolation dans ces conditions.

Alien isolation ()

Alien Isolation est une excellente surprise ! Grâce à son ambiance et une narration plutôt maline, le jeu s'en tire avec les honneurs. Lors de notre test, publié cette semaine, nous avons été conquis par ce jeu vidéo respectant à la lettre l'univers de la saga cinématographique. Sur le site Reddit, un internaute a dévoilé une manipulation permettant de rendre le jeu compatible avec l'Oculus Rift, casque de réalité virtuelle où il est possible de voir à travers les yeux du personnage principal. Le périphérique reconnaît également les mouvements de la tête, ajoutant un peu plus d'immersion à l'expérience.

oculus ()

L'Oculus DK2 devant les yeux, un casque audio vissé sur les oreilles, nous voilà donc transportés dans une station spatiale abandonnée. Comme d'habitude avec l’accessoire, l'image pixelise et certains éléments au premier plan sont difficilement lisibles. Néanmoins, on oublie vite les détails techniques pour se laisser happer par l'aventure. Alien Isolation est agréable à regarder et s'en sort très bien sur Oculus Rift.

La tension

Les lumières vacillent, des bruits retentissent au loin. Le xénomorphe est proche. La tension monte, la sueur perle sous le masque qui tient chaud malgré les efforts réalisés par ses concepteurs. Première accélération du cœur, une ombre traverse l'image. Ouf, il ne s'agissait que du mouvement d'une lampe à moitié brisée. Sur un écran de télévision, l'angoisse montait déjà vite. Avec l'Oculus Rift, elle ne quitte plus le joueur. Tout devient plus calme, les bruits cessent, le rythme cardiaque redescend un peu, la zone semble sûre...

Le traumatisme

… et là, l'Alien débarque, en quelques instants, l'héroïne se fait dévorer. Le joueur assiste à sa mort en vue subjective. Trois petites secondes auront suffi pour passer de vie à trépas. Un cri résonne dans le jeu, un autre lui fait écho dans le salon où nous arrachons l'Oculus Rift et le casque audio pour revenir à la réalité. Fin de l'expérience. Il va falloir trouver un autre jeu si l'on espère pouvoir dormir sereinement. Alien Isolation avec l'Oculus Rift est une expérience traumatisante et magique en même temps. Difficile de terminer le jeu en intégralité de cette manière, on se contentera de la télévision pour ne pas hurler toutes les cinq minutes. Dans l'espace, personne ne vous entendra crier, dans votre salon, les voisins pourraient bien venir se plaindre au bout d'un moment. La réalité virtuelle prend tout son sens avec de tels jeux. Alien Isolation s'impose avec l'Oculus Rift comme un film interactif dont vous êtes le héros... ou la victime.

Alien Isolation ()

Lire aussi : Test d’Alien Isolation, un brillant hommage au premier Alien

à lire également
Faire défiler vers le haut