SFR et Orange s'associent pour la fibre optique mais peinent à convaincre

La fibre optique va-t-elle remplacer progressivement l'ADSL ? SFR et Orange veulent y croire. Alors que le réseau s'installe plus rapidement que le nombre d'abonnés s’accroît, les deux opérateurs viennent de dévoiler leur accord visant à équiper le Grand Lyon en fibre optique le plus rapidement.

Ce mercredi 14 décembre, SFR et Orange ont présenté leur accord sur la fibre optique. Les représentants Bruno Janet, (directeur des relations avec les collectivités locales du groupe France Telecom-Orange), Cyril Luneau (directeur des collectivités du groupe SFR), Denis Roussillat (délégué régional France Telecom-Orange à Lyon) ainsi que Cyrille-Frantz Honegger (directeur des relations régionales Centre-Est du groupe SFR) ont exposé les termes de ce partenariat inédit. Sous la surveillance de l'autorité de la concurrence, ils prévoient une entente sur la répartition du fibrage en France et plus particulièrement sur celui du Grand Lyon et du Rhône. Ces accords ont été réalisé avec l'intention de mener leur projet à terme au plus vite d'ici 2015 (quand l'un construit l'autre cofinance et inversement). Cependant, la concurrence reste de mise puisque SFR et Orange commercialiseront tous les deux des offres fibre, tandis que le réseau pourra être utilisé par tous les opérateurs.

Après avoir initialisé le déploiement dans les onze communes du Grand Lyon situées en zones très denses, une répartition en zones moins denses a été effectuée. Au final, cela comprendra 2,3 millions de logements aménagés par SFR et 7,5 millions de logements par Orange. L'accès à la fibre optique devrait permettre une haute vitesse de téléchargement de 100 Mbits/s, une utilisation simultanée sans perte de potentiel et enfin une qualité d'image et de son HD pour la TV et la VOD. Cependant, les opérateurs restent volontairement ambigus sur la question du piratage, qui sera effectivement facilité. Ces derniers ont affirmé qu'un film de 700 mo pourra être téléchargés en moins de 4 minutes, une taille type que l'on retrouve davantage dans les sphères illégales...

Des limites gênantes

En outre, Orange pourrait bien limiter le volume de téléchargement totale à 1 terra octet mensuel, puis couperait le service jusqu'au mois suivant. Avec la vitesse de la fibre, un utilisateur boulimique pourrait avoir sa ligne suspendue au bout de 22 heures. Orange invoque une clause qui sera modifiée tout en affirmant que pour arriver à ce seuil, il faudrait télécharger 20 films par jour. Un argument d'un autre temps avec l'avènement de l'informatique dans les nuages (Cloud), la vidéo HD 3D et le jeu vidéo en streaming. Orange promet d'adapter ses formules suivant les évolutions technologiques. Au contraire, SFR a fait savoir à plusieurs reprises qu'il n'y avait aucun bridage de leur part.

Par ailleurs, Bruno Janet d'Orange a fait valoir à plusieurs reprises que l'offre fibre serait au même tarif que l'ADSL, qui est l'un des moins chers d'Europe. Néanmoins, agacé, il a reconnu que les prix avaient été tirés vers le bas par la concurrence. Interrogé sur l'arrivée de Free Mobile, il s'est contenté de répondre : "Nous, nous créons de l'emploi". Un argument qui risque bien de devenir récurrent avec le lancement des offres du quatrième opérateur français. De plus, bien que l'infrastructure de la fibre progresse rapidement à Lyon, elle se heurte à un obstacle de taille : les futurs utilisateurs ne peuvent être raccordés à leur domicile, aux frais des opérateurs, qu'après accord de leur syndic. C'est là que le bât blesse puisque ces derniers, par crainte des travaux ou désintérêts du sujet empêchent le raccordement final de la fibre. Une situation que déplore Alexandre Wauquiez de SFR. "Dans les copropriétés, les syndics n’étant pas intéressés économiquement, ils ne sont pas suffisamment prescripteurs". Dès lors, si vous souhaitez recevoir la fibre optique chez vous, il faudra peut-être convaincre vos voisins. Par ailleurs, bien que SFR et Orange soient actifs sur les infrastructures, il vous sera toujours possible de choisir un autre opérateur. La liberté est de mise !

1 commentaire
  1. GNAFRON DE LYON - 16 décembre 2011

    BRAVO, LES MECS: Pas un mot sur le seul point qui compte: le CALENDRIER! Le reste, on s'en fout, les Gones!

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux

Nos BD
Faire défiler vers le haut