Quartz : l'actualité façon conversation en ligne

Et si au lieu d'aller sur Google News pour vous informer, vous discutiez en ligne avec une application ? Le site d'actualité Quartz tente de changer les habitudes avec une application permettant de consulter les informations comme s'il s'agissait d'une conversation en ligne.

Facebook Messenger, Snapchat, iMessage... ce ne sont pas les outils qui manquent pour avoir des conversations en ligne. Le site d'actualité Quartz a décidé de s'inspirer de la tendance pour offrir la première application d'informations qui ressemble à une conversation en ligne. L’interaction reste basique pour l'instant. Quartz se contente de proposer des informations courtes présentées sous la forme d'une seule phrase. Le lecteur peut accéder à l'article dans son intégralité en cliquant sur ce "titre", ou bien choisir entre deux réponses prédéfinies du genre "développe l'info sans ouvrir une nouvelle page", ou "actualité suivante".

Quartz rajoute parfois quelques GIF animés pour donner plus de corps à l'ensemble ainsi que quelques publicités qui ont le mérite de ne pas trop être envahissantes. Malgré les apparences, les phrases ne sont pas générées par un robot, mais bien écrites par des humains, avec une vraie politique éditoriale derrière.

Quartz ne s'en cache pas et vise des sessions courtes dans "le train, ascenseur, la file d'attente à l'épicerie...". On se laisse vite prendre au jeu et quelques minutes suffisent pour obtenir sa dose d'informations américaines. Pour l'instant, Quartz est seulement proposé en anglais et se destine avant tout à ceux qui s’intéresse au pays de l'Oncle Sam.

Ce journalisme façon conversation n'est qu'à ses débuts. Les avancées en matière d'intelligence artificielle et de big data laissent entrevoir une consommation d'informations toujours plus personnalisées et des interactions hommes / machines simplifiées.

Quartz est téléchargeable gratuitement sur l'App Store.

à lire également
Fin août la société de parking low cost à l'aéroport Saint-Exupéry, Easy Park, était placée en liquidation judiciaire. Victime collatérale : l'application EasyPark qui permet de payer son parking avec son mobile. EasyPark ne veut pas être confondu avec Easy Park : un petit espace qui fait toute la différence. Le premier exploite une application mobile qui […]
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut