Orange Sosh et son bus lyonnais à la recherche du buzz perdu pour concurrencer Free Mobile

Durant quatre jours, un bus aux couleurs des forfaits mobile Sosh sillonnera la ville de Lyon pour tenter d'imposer sa marque dans un contexte monopolisé par Free Mobile. Face au rouleau compresseur de Xavier Niel qui vient de voir sa couverture mobile confirmée une nouvelle fois par l'Arcep, Orange espère se construire une image de marque tendance quitte à oublier la guerre des prix et de l'innovation.

Du 29 févier au 3 mars, la marque de forfaits low Cost Orange Sosh va essayer de se démarquer de Free Mobile quelques instants. Faute d'innovation sur les prix ou les technologies, elle mise sur un bus coloré et la vente d'objets créés par des designers comme Vaïnui de Castelbajac ou bien encore Peggy Moquay.

Par ailleurs, le bus accueillera plusieurs ateliers en fonction de son lieu de stationnement mais ne commercialisera ni forfait ou mobile, uniquement disponible sur le site sosh.fr :

- Mercredi 29 février : Presse ton t-shirt, Place de la Croix Rousse
- Jeudi 1er Mars : Nail Bar et Barbe, Place de la Croix-Rousse
- Vendredi 2 mars : Tricot, Place Carnot
- Samedi 3 mars : Cupcake, Place Carnot

L'impossible buzz

Cette initiative marketing matérialise l'incapacité de Sosh à faire le buzz face à Free Mobile et son obligation d'avoir recours aux outils classiques de la communication. Dès lors, Orange vise clairement les 15 – 25 ans, urbains, accrocs aux marques tendances et aux smartphones qui n'ont pas forcement besoin de services spécifiques, sans leur proposer les prix les plus bas.

Depuis leur lancement en 2011, ses trois forfaits low cost ont clairement fait du chemin. A l'époque nous les trouvions trop timides pour être pertinents :

- 2 heures d’appels, SMS et MMS illimités (250 correspondants différents maxi), internet via hotspot Wi-fi Orange en illimité, 500 MO d’internet, débit bloqué au-delà, VOIP autorisée : 19,90 euros par mois.

- 5 heures d’appels, SMS et MMS illimités (250 correspondants différents maxi), internet via hotspot Wi-fi Orange en illimité, 1 GO d’internet, débit bloqué au-delà, VOIP et modem autorisés : 29,90 euros par mois.

- Appels illimités (250 correspondants différents maxi), SMS et MMS illimités (250 correspondants différents maxi) internet via hotspot Wi-fi Orange en illimité, 1 GO d’internet, débit bloqué au-delà, VOIP et modem autorisés : 39,90 euros par mois.

Le lancement de Free Mobile a clairement changé la donne, forçant Orange à revoir plusieurs fois les tarifs de Sosh. Toujours au nombre de trois, ces derniers s’étalent désormais de 9,90 à 24,90 euros :

- 2 heures d’appels, SMS et MMS illimités (250 correspondants différents maxi), facebook en illimité via l'application My Friends, Internet via hotspot Wi-fi Orange en illimité : 9,90 euros par mois.

- 2 heures d'appels, SMS et MMS illimités (250 correspondants différents maxi) Internet via hotspot Wi-fi Orange en illimité, 1 GO d’Internet, débit réduit au-delà, VOIP et modem autorisés : 14,90 euros par mois.

- Appels illimités (250 correspondants différents maxi), SMS et MMS illimités (250 correspondants différents maxi), Internet via hotspot Wi-fi Orange en illimité, 2 GO d’Internet, débit réduit au-delà, VOIP et modem autorisés : 24,90 euros par mois.

En Option : Blackberry, 1 euros par mois ; télé, 1 euros par mois ; 1h d'appels en réception en Europe, et Appel vers l'Europe à 0,38 euros par minute, 5 euros par mois ; 100 SMS vers l'Europe et les Dom Tom, 5 euros par mois.

Le casse tête des opérateurs : baisser les prix pour donner raison à Xavier Niel ou perdre des clients ?

La situation est compliquée pour les opérateurs. En baissant leurs prix rapidement, avec une facilité déconcertante, ils ont légitimé le discours de Xavier Niel qui leur reprochait de prendre leur client pour des "pigeons". Néanmoins, ils ne peuvent maintenir des tarifs trop élevés, risquant de perdre des clients.

A l'heure actuelle, les offres Sosh restent toujours parmi les plus chères des low cost. Sur le papier, Free Mobile ou bien encore BandYou proposent davantage pour 5 euros de moins et incluent les appels illimités vers 40 pays, en plus des fixes et mobiles français, ainsi que 3 Go de données internet, débit limité en cas de dépassement.

Pour faire la différence, Orange s'appuie sur son réseau mobile, qualifié de "meilleur de France" d'après l'étude de l'Arcep de novembre 2011 et désormais partagé avec Free Mobile. Parallèlement, l'opérateur propose un imposant catalogue de téléphones, pouvant tous être achetés en paiement en plusieurs fois sans frais, sans que leurs prix ne soient augmentés.

Des défauts de jeunesse

Les mobiles ont le fâcheux défaut d'être vendus verrouillés et ne peuvent fonctionner qu'avec une carte SIM Orange à l'intérieur. En théorie, il est possible de demander un déblocage immédiat, mais les téléconseillers Sosh ont encore du mal à accepter les consignes de l'Arcep. Enfin, les abonnés ne sont pas à l’abri de certains bugs de jeunesse. Certains ont été injustement facturés de plus dizaines d'euros de hors forfait data avant qu'Orange ne corrige le tir et annule les montants.

Malgré tout cela, Sosh reste intéressant pour tous ceux qui n'ont pas envie de goûter à l'aventure Free Mobile ou Bouygues et préfèrent attendre avant d’éventuellement aller voir ailleurs. Pas sûr en tout cas que la communication « fashion », les bus colorés, ou les publicités à répétition changent véritablement la donne. La vraie bataille se fera, sans aucun doute, sur les prix, les innovations et les options, qu'importe la forme.

à lire également
Téléphone vintage
Le géant de la téléphonie, Orange, a annoncé la fin des téléphones fixes traditionnels d’ici 2023. Il faudra alors avoir une box internet, pour pouvoir continuer d’utiliser sa ligne fixe.
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut