Le Chroniqueur sans coeur de Francesco Abate : errances modernes

Il traîne cette pesante émotivité éteinte, mais aussi son entrain brûlé entre de vaniteuses velléités de primé Pulitzer et son lit où il rejoint, drogué et ivre, une fille. N'importe laquelle. Ce Chroniqueur sans cœur narre la lassitude cynique et les complexes d'un homme moderne qui, pour ne rien gâcher, est le mouton noir d'une famille d'avocats convenables, sans pour autant parvenir à y passer pour un rebelle. Le narrateur Saporito, étrangement proche de l'auteur Abate, propose une observation blasée de son nombril, celui du monde finalement, au travers de quatre chapitres, quatre saisons d'une chronique ironique et réjouissante.

Le Chroniqueur sans cœur, Francesco Abate. La fosse aux ours.

Notre sélection de livres pour l'été en cliquant ici lien

à lire également
Reihane Taravati, Liao Yiwu et Alaa El Aswany – Assises internationales du roman 2019 © Reihane Taravati / Manuel Braun / Marc Melki (montage LC)
50 écrivains de 20 nationalités différentes sont attendus à Lyon à partir de lundi, jour d’ouverture des 13es  Assises du roman, sur le thème : “Le courage de la dissidence”. Avec Alaa El Aswany, Reihane Taravati et Liao Yiwu pour commencer.
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut