Explorateurs d'imaginaires

Entre le scénariste Pierre Christin et son complice dessinateur Jean-Claude Mézières, ça fait 40 ans que ça dure ! Leur œuvre commune, ce sont les aventures de Valérian et Laureline, deux héros de l'espace qui dans 20 albums se promènent entre l'an 1 000 et le XXXe siècle. "Après avoir perdu la terre, ils sont devenus des zonards de l'espace" expliquent-ils. C'est beau, c'est bon, c'est plein d'humour.Â

Dans leur univers, on croise une "lune à pâte molle", on se trimballe avec son "ouvre-temps", on assiste au "grand conseil intergalactique". Les pieuvres portent des boucles d'oreille, les pierres se baladent dans l'espace, sculptées comme des temples incas. Décors et personnages décoiffent gaiement dans l'univers onirique de ces deux amis qui, de passage à Lyon, nous ont confié quelques repères de leurs propres univers. Christin qui a également travaillé avec Tardi ou Bilal est amateur de polar et de science-fiction : "On peut aussi lire Valérian comme le récit d'un explorateur apocryphe". Il confie son goût pour "la beauté du style de Julien Gracq. Ce n'est pas pour rien que j'ai nommé Syrte* la plus belle planète de Valérian". Le dernier Valérian, "L'ordre des pierres", est en tête des ventes. "On ne s'est pas démodés !" s'amuse Mézières. Oui, et du haut de leurs bulles spatiales, 20 siècles de BD nous contentent.

* En hommage au livre "Le rivage des Syrtes" de Julien Gracq.Â

> Valérian et Laureline : "L'ordre des pierres". Par J.-C. Mézières et P. Christin, éditions Dargaud.  Â

à lire également
Dans la nuit de mercredi à jeudi, Lyon a perdu l'un de ses plus anciens bouquiniste et puits de culture musicale. Emporté à 64 ans, Serge Boissat n'a jamais cessé de diffuser sa passion pour le rock au sens large et pour la bande dessinée. Son ami et fondateur de la radio libre "Radio Bellevue" en 1981, le réalisateur Jean-Claude Chuzeville, lui rend hommage.
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut