Pas d'image
Extrême-gauche LO : Lutte ouvrière (Arlette Laguiller), 14 candidats LCR : Ligue Communiste révolutionnaire (Olivier Besancenot), 13 candidats PCF : Parti Communiste Français (Marie-George Buffet), 12 candidats GA : Gauche Alternative 2007 (José Bové), 5 candidats dont deux dans la 7e. PT : Parti des Travailleurs (Gérard Schivardi), 2 candidats Décr.
Pas d'image
Comment se situe votre ville dans le baromètre politique ? Lyon Capitale s'est amusé à classer les communes sur un axe gradué, qui va de la ville la plus à gauche à celle la plus à droite.
Meeting. Si la femme est l'avenir du socialiste, Ségolène Royal, à Lyon, a semblé répondre que le centre est l'avenir de la gauche.C'est à Lyon, en janvier 2006, que François Bayrou avait lancé sa "révolution du centre" : l'UDF, repeinte en orange, renonçait ainsi à l'alliance de toujours avec l'UMP pour devenir "autonome." Quinze mois plus tard, toujours à Eurexpo, le PS a bien entendu le message et s'est livré une grande opération de pêche aux centristes.
Fillon a la cote "Fillon ferait un bon Premier ministre" nous a déclaré le député UMP Christian Philip, qui connaît bien le bras droit de Sarkozy puisqu'il était son chef de cabinet quand François Fillon était ministre de l'éducation. Humour noir Commentaire de l'élu lyonnais Verts, Pierre Hémon, en consultant le score de Dominique Voynet : "Résultat sé-Verts !" C'est de la part du PS Les socialistes, constatant que les réserves de voix seraient sans doute trop juste à gauche pour faire gagner Ségolène Royal, s'amusaient dimanche à la Préfecture du Rhône : "Dis, tu n'aurais pas le numéro de téléphone de l'UDF ?" Elu au premier tour Les communes de Charbonnières ou de St Didier au-Mont-d'Or ont plébiscité Sarkozy en lui offrant des scores qui dépassent les 50 %.
Les grands gagnants Nicolas Sarkozy pompe sa droite 31,1 % des voix au premier tour, c'est incroyable ! Aucun sondage ne l'avait d'ailleurs placé aussi haut.
Pas d'image
A dix minutes des premières estimations, seulement six personnes sont présentes au Q.G.
Analyse. Lyon a accentué tous les marqueurs du premier tour de la présidentielle.
Pas d'image
Henry Chabert, candidat aux législatives à Villeurbanne (UMP) "Il faut une majorité de société" "La candidature de Nicolas Sarkozy a considérablement animé le débat d'idées, c'était une campagne motivante.
Pour terminer la campagne, Dominique Voynet s'est mise aux platines de la Plateforme.
Pour son dernier discours de campagne, Dominique Voynet a fustigé le vote utile.

Posts navigation

1 2