Entre 20.000 et 30.000 personnes manifestent à Lyon, ce samedi, dans le cadre de la Marche pour le climat, avec le soutiens de quelques centaines de Gielts jaunes.
Au lendemain de la clôture du grand débat national, les Gilets jaunes poursuivent leur mobilisation à Lyon, où ils devrait se greffer à la marche pour le climat.
C'est un Casus Belli qui se dessine à Lyon entre la coalition des marches pour le climat et David Kimelfeld, président de la métropole. Le groupement de citoyens et d'associations demande à l'élu de clarifier sa position sur le projet d'autoroute urbaine de l'Anneau des sciences.
Une nouvelle marche pour le climat est organisée à Lyon ce samedi 16 mars, en convergence avec "les jeunes, actifs, profs et Gilets jaunes". Le mot d'ordre est symbolique : "entrons en résistance". 
Ce lundi matin, un graff propre "Lyon suffoque / De l'air !" est visible sur la façade de l'hôtel de la métropole de Lyon. Cette action arrive juste avant une journée décisive en matière de pollution.
Au lendemain de l'acte XI des Gilets jaunes, la 4e Marche pour le climat battait le pavé ce samedi à Lyon. Des milliers de Gilets verts qui revendique une prise de conscience écologique et des mesures politiques fortes.
Pour ce début 2019, la marche pour le climat à Lyon veut réaliser une action sur la question de la pollution et de la qualité de l'air. Une chaîne humaine sera ainsi organisée en presqu'île le 27 janvier. 
En quelques jours, la pétition en ligne lancée par quatre ONG françaises a récolté plus de 1 500 000 signatures. Un engouement sans précédent auquel les Lyonnais n’ont pas manqué de se noter présents.
Après deux éditions réunissant à chaque fois 15 000 personnes à Lyon, une nouvelle marche pour le climat sera organisée le 8 décembre.