Les 14 têtes de liste EE-LV pour les élections métropolitaines de mars 2020
Les écologistes ont présenté, ce lundi soir, leur casting pour les élections métropolitaines de mars prochain. Un scrutin qu’ils tenteront de gagner avec une équipe composée de militants EE-LV et de responsables associatifs principalement issus des combats environnementaux.
La République en Marche n’a toujours pas investi de candidat pour les élections municipales à Lyon. Les soutiens de Gérard Collomb gardent la porte ouverte à une double candidature de l’actuel maire de Lyon. Même s’il ne pourra pas exercer les deux fonctions.
David Kimelfeld en meeting à Lyon © Antoine Merlet
Ce mercredi soir, David Kimelfeld tenait son premier meeting officiel en tant que candidat à la présidence de la métropole. Trois jours après le choix de La République en Marche d'investir Gérard Collomb, l'actuel président de la métropole a apporté la preuve que sa dynamique n'était en rien émoussée. Il a réuni autour de lui près de 1 000 personnes.
Un sondage sur les élections métropolitaines donnerait Gérard Collomb en ballottage favorable. Son entourage le fait fuiter depuis quelques jours et en attribue la paternité aux Républicains. Sauf que le parti de droite nie avoir commandé une telle enquête d'opinions.
David Kimelfeld et Gérard Collomb, à la finale du Bocuse d’Or 2019 © Maxime Jegat / PhotoPQR MaxPPP
Ce vendredi en fin d'après-midi, Gérard Collomb et David Kimelfeld doivent se réunir une dernière fois pour tenter de trouver une porte de sortie à leur affrontement qui dure depuis un an pour déterminer qui portera les couleurs d'En Marche au scrutin métropolitain. Ce rendez-vous est donc le dernier arrêt avant la dissidence.
La campagne pour l'élection métropolitaine de 2020 pourrait bien monter d'un cran ces prochains jours à Lyon. L'actuel président de la métropole de Lyon, David Kimelfeld devrait lancer sa campagne le 16 octobre, "quoi qu'il arrive". 
Alexandre Vincendet, dans son bureau à la mairie de Rillieux-la-Pape, en 2015 © Tim Douet
Laurent Wauquiez a annoncé ce dimanche soir sa démission de la présidence du parti Les Républicains après son échec aux élections européennes. Pour le président départemental de ce parti, Alexandre Vincendet, maire de Rillieux-la-Pape, la droite “se fourvoie sur un créneau ultraconservateur” et doit redevenir “gaulliste” en parlant à l’électorat populaire. Entretien.

Posts navigation

1 2 3