Le cardinal Philippe Barbarin, archevêque de Lyon, a donné une interview exclusive, à Lyon, à KTO TV, la télévision catholique. Il parle de sa démission, de son entretien avec le pape François, de son retrait du diocèse, de ses projets d'avenir. Lyon Capitale retranscrit ses propos in extenso. 
Le cardinal Philippe Barbarin et ses avocats, au tribunal de grande instance de Lyon, le 7 janvier 2019 © Jeff Pachoud / AFP
Jeudi, le cardinal Barbarin a été condamné à 6 mois de prison avec sursis pour non-dénonciation d’agressions sexuelles par un prêtre de son diocèse. Dans la foulée, il a annoncé qu’il allait remettre sa démission au pape. Une décision prise bien avant le jugement. « Le rendez-vous avec le pape est pris depuis 15 jours », précise Mgr Gobilliard, évêque auxiliaire de Lyon.
Mes Luciani et Soulier entourant Philippe Barbarin au premier jour de son procès – Lyon, 7 janvier 2019 © Jeff Pachoud / AFP
Comme d’habitude, le cardinal Barbarin a célébré la messe, vendredi soir, à la cathédrale Saint-Jean (Lyon 5e). Jeudi, le primat des Gaules a annoncé, après sa condamnation à 6 mois de prison avec sursis pour non-dénonciation d’agressions sexuelles par un prêtre de son diocèse, qu’il avait décidé d’aller voir le pape pour lui remettre sa démission.
Le cardinal Philippe Barbarin et ses avocats, le 7 janvier, au TGI de Lyon © Jeff Pachoud / AFP
L’affaire porte son nom, mais il n’a pas comparu seul. Au-delà du droit, le procès du cardinal Barbarin a mis en lumière les défaillances de l’Église dans la gestion des prêtres pédophiles. Le jugement sera rendu ce jeudi dans la salle C du TGI. Celle-là même qui a accueilli le procès pendant quatre jours début janvier.
Plus d'une centaine de journalistes (nationaux et internationaux) ont été accrédités pour suivre le procès hautement symbolique du cardinal-archevêque de Lyon, Philippe Barbarin. 
Le cardinal Philippe Barbarin, à Lyon, en 2013 © Tim Douet
Six personnes du premier diocèse de France, dont son évêque, le cardinal Barbarin, sont citées devant la justice par les victimes du père Preynat, accusé d’abus pédophiles sur plus de soixante-dix enfants. En dépit de la décision du procureur de la République de classer le dossier, elles comparaîtront donc du 7 au 9 janvier. Avec cette question : la gestion interne de l’affaire était-elle suffisante ou les dignitaires de l’Église lyonnaise auraient-ils dû dénoncer les abus du prêtre à la justice ?
Barbarin
Malgré la demande des parties civiles, le procès du cardinal Barbarin est maintenu au 7 janvier 2019.
Barbarin
Le procès du Cardinal Barbarin va-t-il être renvoyé à nouveau ? Ce lundi matin, le tribunal correction de Lyon doit tenir l'audience des consignations, mais une citation n'aurait pas été envoyée à temps.