Devant la cour d'appel de Lyon - © Elie Guckert
Le meurtrier a beau avoir avoué et le corps été retrouvé dans une forêt du Beaujolais, le meurtre de Mohamed Abdelhadi risque de jamais être jugé. La chambre de l'instruction de la cour d'appel de Lyon pointe le délai de prescription de dix ans. La plainte de la famille, qui date de 2008 aurait pu remettre en cause la prescription, mais elle a été perdue par la police.
Le jeune homme roué de coup en novembre 2016, à la Part-Dieu, pour avoir défendu un couple qui s'embrassait a décidé de ne pas faire appel du verdict rendu par la cour d'assises des mineurs de Lyon vendredi dernier. La condamnation à 7 ans et demi de prison a été prononcée à l'encontre de son agresseur, mineur au moment des faits, avait été jugée faible par la famille de Marin, qui porte toujours les séquelles des coups de béquilles reçus. 
Marin
Ce vendredi se tient le troisième jour de procès de l’agresseur du jeune Marin. Lors du deuxième jour d’audience, Marin et son agresseur ont pu échanger quelques mots qui ont ému la cour d’assises. Le jeune homme a affirmé qu’il ne pouvait pas excuser son agresseur.
Cour d'assises du Rhône 24 Colonnes
La cour d'assises du Rhône a condamné vendredi Jorge Arias pour viols et agressions sexuelles sur six de ses patientes, dont une jeune fille de 15 ans.
Cour d'assises du Rhône © Tim Douet
Au 1er janvier 2018, la cour d’assises du Rhône avait déjà plus d’affaires dans les placards qu’elle n’en a jugé en 2017. La procureure générale est montée au créneau, demandant une réforme de la procédure pénale. Quitte à remettre en question la tradition des jurés populaires.
De gauche à droite et de haut en bas : David Metaxas, Gabriel Versini-Bullara, François Saint-Pierre, Fabien Rajon, Frédéric Doyez, Jean-François Barre / Marcel Giudicelli, Jean-Félix Luciani, André Soulier, Paul-Richard Zelmati et Alain Jakubowicz © Tim Douet
Parmi les 3 500 avocats enregistrés au barreau de Lyon, il ne sont qu’une cinquantaine à faire du pénal et “à peine dix à en vivre”, selon un de ses ténors. Les affaires médiatiques sont partagées entre quelques têtes de gondole. Aperçu de leur programme 2018.
Cour d'assises du Rhône 24 Colonnes
Quatre hommes comparaissent devant la cour d’appel de Lyon pour 12 jours d’audience, depuis le jeudi 25 janvier. Ils sont soupçonnés d’avoir tué Mehdi Chine en 2010, un homme considéré comme "un pilier du trafic de drogue" dans le quartier Teisseire de Grenoble.
Pas d'image
Lors de l'audience solennelle de rentrée de la cour d'appel de Lyon, la procureur général, a témoigné de la surcharge des cours d'assises, à laquelle Lyon n'échappe pas. Propositions à l'appui, Sylvie Moisson a évoqué la nécessité d'"une réforme pragmatique et ambitieuse" pour le jugement des affaires criminelles.
Pas d'image
Quatorze suspects de l'affaire Air Cocaïne, dont les deux pilotes rhônalpins Pascal Fauret et Bruno Odos, ont été renvoyés devant la Cour d'assises spéciale des Bouches-du-Rhône.
Marin
Le juge d’instruction chargé du dossier a demandé un renvoi aux assises. L’agression de Marin, qui avait pris la défense en novembre dernier d’un couple qui s’embrassait dans la rue, devrait être jugé sur le motif de “coups et blessures ayant entraîné une infirmité permanente”.

Posts navigation

1 2 3 4 7 8 9