La cour d'assises de Lyon a condamné hier à 13 ans de réclusion criminelle, Laurence Blerreau pour le meurtre de son mari. Selon le magistrat, elle a « tué froidement » son mari de 37 coups de couteau à Thizy-les-Bourgs en septembre 2017.
Les jurés de la cour d’assises de Lyon ont suivi les réquisitions de l’avocat général, qui avait demandé l’acquittement des trois individus accusés du meurtre du parrain du trafic de cannabis abattu à Meyzieu le 24 juillet 2014. Ils sont aussi relaxés des accusations de tentative d’homicide.
Après une semaine de débats aux assises du Rhône sur l’assassinat de Nordine Agaguena, parrain du trafic de cannabis lyonnais abattu en 2014 à Meyzieu, l’avocat général a demandé ce mardi matin l’acquittement des trois accusés, au bénéfice du doute.
La cour d'assises va se pencher pendant dix jours sur les circonstances de la mort de Nordine Agaguena, spécialiste du trafic de cannabis bien connu dans le milieu du grand banditisme lyonnais. Il avait était abattu, à Meyzieu, le 24 juillet 2014, par un commando d'hommes armés. Les trois accusés se sont présentés à la […]
Devant la cour d'appel de Lyon - © Elie Guckert
Le meurtrier a beau avoir avoué et le corps été retrouvé dans une forêt du Beaujolais, le meurtre de Mohamed Abdelhadi risque de jamais être jugé. La chambre de l'instruction de la cour d'appel de Lyon pointe le délai de prescription de dix ans. La plainte de la famille, qui date de 2008 aurait pu remettre en cause la prescription, mais elle a été perdue par la police.
Le jeune homme roué de coup en novembre 2016, à la Part-Dieu, pour avoir défendu un couple qui s'embrassait a décidé de ne pas faire appel du verdict rendu par la cour d'assises des mineurs de Lyon vendredi dernier. La condamnation à 7 ans et demi de prison a été prononcée à l'encontre de son agresseur, mineur au moment des faits, avait été jugée faible par la famille de Marin, qui porte toujours les séquelles des coups de béquilles reçus. 
Pas d'image
Ce vendredi se tient le troisième jour de procès de l’agresseur du jeune Marin. Lors du deuxième jour d’audience, Marin et son agresseur ont pu échanger quelques mots qui ont ému la cour d’assises. Le jeune homme a affirmé qu’il ne pouvait pas excuser son agresseur.
Cour d'assises du Rhône 24 Colonnes
La cour d'assises du Rhône a condamné vendredi Jorge Arias pour viols et agressions sexuelles sur six de ses patientes, dont une jeune fille de 15 ans.

Posts navigation

1 2 3 4 7 8 9