Huit hommes jugés aux assises de Lyon pour le braquage raté d'un fourgon blindé en 2017

À partir de ce mercredi 15 juin, huit hommes âgés de 26 à 64 ans comparaîtront devant la cour d’assises de Lyon, suspectés d’avoir participé au braquage raté d’un transport de fonds en 2017 à Saint-Chamond, dans la Loire.

Huit hommes originaires de la région lyonnaise, de Saint-Étienne et du sud de la France comparaîtront à partir de ce mercredi et jusqu’au 24 juin devant la cour d’assises de Lyon pour répondre d’une tentative de braquage spectaculaire à Saint-Chamond. Le 25 septembre 2017, l’équipage d’un fourgon blindé transportant des fonds avait été attaqué par plusieurs individus armés devant la caisse d’Épargne de la ville située dans la Loire. 

Bloqué à l’avant et à l’arrière par les véhicules des braqueurs, le conducteur du fourgon avait réussi à prendre la fuite sous le feu des assaillants, sans que lui et son collègue ne soient blessés. Bredouilles, les malfaiteurs avaient incendié leurs véhicules dans leur fuite, laissant également derrière eux une dizaine d’étuis de munitions et un petit dispositif explosif pour forcer un blindage.

Cinq accusés nient leur participation au braquage

Après la découverte d’un box suspect à Saint-Étienne contenant des armes, des munitions et des gilets pare-balles notamment, les enquêteurs avaient réalisé un minutieux travail d’écoute, qui leur avait finalement permis d’interpeller cinq suspects en février 2018. Ce matériel, les accusés assurent l’avoir caché pour des tiers, souligne l’AFP, et nient depuis le début toute participation à la tentative de braquage. 

Les cinq hommes seront jugés pour "tentative de vol avec arme, tentative de meurtre, détention d’armes et de substance explosive et association de malfaiteurs". Les trois autres suspects qui comparaissent dans cette affaire sont poursuivis pour association de malfaiteurs.

Laisser un commentaire

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut