Un Lyonnais meilleur performeur français de la Wings For Life World Run.

Plus de 120 000 personnes ont couru ce week-end sur un même fuseau horaire dans le monde entier,  pour faire avancer la recherche sur les lésions de la moelle épinière. Un Lyonnais, connu dans le milieu du trail, a résisté le plus longtemps à la pression de la catcher car.

Drôle de challenge pour une bonne action. La Wings for Life World Run est une course sur route disputée de concert dans 72 pays et dont l'objectif est de collecter des fonds destinés à des projets de recherche sur la moelle épinière et à des essais cliniques.

Chacun des 120 054 participants  inscrits aux quatre coins de la planète a couru simultanément, avec en horizon une ligne d'arrivée mobile : l'idée est de partir en avance de 30 minutes en avance sur une voiture-balai qui roule à vitesse lente, avant d’accélérer progressivement pour ensuite rattraper les derniers participants au bout de l’effort. Dès qu'elle dépasse un coureur, la course est finie.

Tous ensemble, les participants ont parcouru un total de 1 103 276 km, soit près de 28 fois le tour de la Terre. C’est au final un doublé russe qui s’impose à l’international puisque, chez les hommes, Ivan Motorin aura été le plus loin après 64,37 kilomètres d’une course éprouvante au cœur d’Izmir , en Turquie. Chez les femmes, Nina Zarina s’impose à Zug, en Suisse, après 53,72 kilomètres d’une course intense, marquée par un départ sous la neige.

Chez les Français, le trailer lyonnais Yoann Stuck, qui courait à Rio de Janeiro, aura été celui qui a résisté le plus longtemps à la pression de la catcher car, après 53,56 kilomètres.

 

à lire également
d'heure en heure
d'heure en heure


derniers commentaires
Faire défiler vers le haut