Photo 229

Tour de France à Lyon : le passage dans le Beaujolais

A 30 km de Lyon, au cœur du Beaujolais, une centaine de personnes s'étaient réunies sur la départementale 385 entre les Pontarets et Châtillon d'Azergues. Vers 16h, l'échappée est passée, suivie de quatre minutes par le peloton emmené par l'équipe Sky, celle du maillot jaune Christopher Froome.

Photo 229 ()

Situé dans le bas beaujolais, l'endroit est rêvé pour les curieux du Tour de France. Les premiers arrivés n'ont pas hésité à s'installer sous les arbres depuis la veille. Les autres se sont tranquillement installés avec leurs chaises pliantes et leur parasols dès la matinée.

La caravane un moment privilégié

Dès 14h, les premiers véhicules de la caravane sont apparus. Il s'agit là d'un moment privilégié, de divertissement pour les spectateurs. Les différents sponsors lancent des objets publicitaires que chacun tente d'attraper au vol : casquettes, portes-clefs, ballons, gourmandises, journaux...

Photo 224 ()

Le jeux pour certains est d'en récupérer un maximum. L'ambiance est très cordiale et sympathique. Michel, lui, ne reste que pour le passage de la caravane publicitaire. "Je préfère rentrer pour voir à la télévision les coureurs. C est plus simple, il fait moins chaud et on ne rate rien", nous explique-t-il en ramenant sa chaise pliante jusqu'à sa voiture. Sur cette portion de route les premiers coureurs sont attendus vers 16h-16h30.

Les premières informations nous parviennent des gendarmes sur place. "Ils descendent la côte du Pilon à 85km/h," confie-t-il. Les gens attendent.

L'échappée du Tour à 16h

Précédés par les voitures officielles, les 18 premiers coureurs sont passés à 16h précises. Ils étaient encouragés par la foule. Quatre minutes plus tard, le peloton apparaissait, impressionnant dans sa densité. Au total ils sont encore 181 coureurs. "C'est magique", s'exclame une jeune femme. Gilbert, un habitué des Tours de France, juge que "le peloton peut facilement revenir sur l'échappée à ce point là. Mais la montée de Croix-Rousse sera peut-être déterminante", ajoute-il. Le passage du peloton a duré à peine une minute. Mais les gens sont ravis et replient leurs chaises : le sourire aux lèvres.

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut