Article payant

Tennis : pourquoi Sopra Steria est partenaire du Challenger de Lyon

De nombreuses entreprises voient d'un bon œil, le développement du tennis dans la Métropole de Lyon. A l'image de Sopra Steria "namer" de l'ATP Challenger. Les explications de Frédéric Mouton, directeur région Auvergne Rhône-Alpes.

Lyon Capitale : Pour quelles raisons Sopra Steria soutient-il le tournoi ATP Challenger de Lyon ?Frédéric Mouton : En tant que recruteur de premier plan de jeunes diplômés en France, Sopra Steria aura recruté près de 3800 nouveaux talents en France d’ici fin 2019, dont plus de 350 jeunes ingénieurs et consultants en région Auvergne Rhône-Alpes. L’un de nos axes majeurs étant la détection et l’accompagnement de ces jeunes talents par des collaborateurs expérimentés, il nous a semblé naturel de soutenir l’ATP Challenger de l’Open Sopra Steria, dont l’ambition est aussi de révéler les nouveaux talents. L’écrin du Tennis Club de Lyon, club d’Henri Cochet – l’un des « quatre Mousquetaires », le cadre convivial et les valeurs humaines développées par Lionel Roux et ses équipes nous permettent d’accueillir nos collaborateurs et les écoles et universités du bassin, mais également de partager avec un plus grand nombre notre engagement en tant qu’ entreprise responsable.

Il vous reste 66 % de l'article à lire.
Article réservé à nos abonnés.

Connectez vous si vous êtes abonnés
OU
Abonnez-vous

à lire également
Après la création de l’Open Sopra Steria et de l’Open Parc Auvergne-Rhône-Alpes, le calendrier tennistique lyonnais s’enrichira en mars d’un tournoi féminin indoor, l’Open 6e Sens Métropole de Lyon. Nouvelle “capitale” du tennis, la métropole disposera bientôt d’une académie. Un projet qui se prépare pour 2022 à Décines, sur les terres de Jean-Michel Aulas. Entretien avec l’un de ses initiateurs.

Laisser un commentaire

d'heure en heure
d'heure en heure


derniers commentaires
Faire défiler vers le haut