Taekwondo : un juge-arbitre dévoué à son sport

Denis Odjo est l’unique arbitre européen de taekwondo à Londres.

Ce n’est pas un athlète. Quoique. Denis Odjo, président de la ligue Rhône-Alpes de taekwondo et arbitre mondial depuis 1996, s’est préparé comme un sportif de haut niveau pour ces JO.
 À Londres, il est l’unique représentant européen en qualité de juge chargé de la vidéo. "C’est une grosse responsabilité, confesse-t-il. Ceci dit, j’ai déjà connu cette pression en 2000 à Sydney."

Avec 6 000 licenciés, 100 clubs affiliés, 33 arbitres nationaux, 4 arbitres internationaux, plus de 750 ceintures noires et 300 enseignants diplômés, le taekwondo a le vent en poupe en Rhône-Alpes. "Cela démontre notre sérieux", se réjouit-il.

À Londres, le "sport olympique du 3e millénaire" a une belle occasion de faire parler de lui. "Les JO, c’est une belle vitrine. Le monde entier a les yeux rivés sur cet événement", conclut Denis Odjo, encore ému d’être le seul arbitre européen dans sa discipline.

Retrouvez notre rubrique Jeux olympiques 2012.

à lire également
Gérard Collomb, Paul Bocuse et Olivier Ginon aux Bocuse d’Or © Tim Douet
Grâce aux sites dont la gestion lui est confiée par les collectivités locales, GL Events a su développer un business florissant. Autour d’un salon, différentes filiales du groupe interviennent et elles margent toutes. À chaque étape, l’addition s’alourdit et la collectivité est parfois appelée à la rescousse...
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut