Lou-Montpellier
©Grégor Clauss

Rugby : le Lou, imprenable à Gerland, s'impose contre Montpellier

Troisième match et troisième victoire pour le Lou au Matmut Stadium de Gerland. 12.512 spectateurs ont assisté au succès des Lyonnais au terme d'un match pauvre en occasions mais maîtrisé de bout en bout (16-3). Résumé.

Faire de Gerland une citadelle imprenable, tel est l'enjeu de ce match comptant pour la 19e journée de Top 14. Premier non relégable, le Lou est sur une série de quatre victoires à domicile toutes compétitions confondues, et demeure surtout invaincu en deux matchs joués dans ce nouveau Matmut Stadium de Gerland. Surtout, les hommes de Pierre Mignoni affichent une belle solidité défensive sur leurs terres en n'ayant concédé seulement neuf essais depuis le début de la saison, ce qui en fait la meilleure défense de Top 14 à domicile. Une défense qui doit être optimale face à des Montpelliérains 4e du championnat. L'équipe de Mohed Altrad, qui va voir son entreprise devenir le premier sponsor maillot du XV de France, reste d'ailleurs sur un beau succès face au Stade Toulousain (27-18) à l'Altrad Stadium.

Une première mi-temps exclusivement lyonnaise

C'est sous la pluie que débute cette rencontre. Les premières minutes de jeu voient les Lyonnais s'imposer physiquement face aux joueurs de Shawn Showerby. Dix minutes vont suffir pour contempler deux étincelles lyonnaises dans les 22 mètres montpelliérains. La première, lancée au pied par Michael Harris, voit le jeune Baptiste Couilloud s'affaler sur la défense héraultaise, à quelques mètres de l'en-but. La deuxième, sans doute la plus belle, n'est pas concrétisée à cause d'un mauvais choix du nouveau venu Facundo Isa, enrôlé en tant que joker médical, oubliant de passer le ballon à Couilloud qui pouvait inscrire le premier essai du match. Les bonnes intentions lyonnaises se concluent par deux pénalités de Harris, titulaire en l'absence de Frédéric Michalak blessé. Les Montpelliérains n'ont pas existé durant la première période, en témoignent les rares occupations du terrain dans les 22 mètres lyonnais. Les coéquipiers de Fulgence Ouedraogo commettent trop de fautes, à la différence des Lyonnais solides en mêlées et précis en touches. Une première mi-temps qui s'achève donc sur le score de 6 à 0. Le Lou n'aura pas réussi à concrétiser sa domination par un essai.

Le Lou récompensé au début de la seconde mi-temps

L'enjeu de la seconde période était de ne pas refaire les mêmes erreurs qu'à Toulon où les Lyonnais avaient baissé physiquement après une bonne première mi-temps. Il n'en est rien à Gerland où les rouges et noirs entament la seconde période comme ils ont démarré la première. Il ne faut pas attendre longtemps avant une nouvelle percée lyonnaise, conclue par une pénalité de Mike Harris et surtout un carton jaune contre Bismarck du Plessis. Une exclusion de 10 minutes qui coûte cher aux Héraultais puisque c'est durant cette périodes que les coéquipiers du capitaine Julien Puricelli vont inscrire le premier essai de la rencontre. À la suite d'un long sprint de Nagala, le Lou s'installe proche de l'en-but montpelliérain. Une grosse séquence de jeu permet au trois-qaurt centre Hermani Paea de plaquer le ballon ovale dans l'en-but. Un essai transformé par Harris, au bénéfice duquel les Lyonnais creusent le plus gros écart de la rencontre (16-0). Écart permettant aux Lyonnais de baisser le pied et aux Montpelliérains d'en profiter pour inscrire leurs trois premiers, et seuls, points du match. Nouveau venu dans l'effectif rhodanien, l'international français Lionel Beauxis effectue ses premières passes sous le maillot frappé du loup.

Seulement un essai inscrit dans ce match donc. Une victoire ne restera pas dans les annales du rugby lyonnais. Mais une victoire précieuse permet aux hommes de Pierre Mignoni de conserver leur avance sur Grenoble, qui s'est imposé hier contre le Racing 92 (15-10) et surtout de prendre des points après deux défaites consécutives en Top 14. Avec 37 points, le Lou passe même symboliquement devant le Stade Français au classement, qui s'apprête à recevoir l'Union Bordeaux-Bègles à 17h. Avant de se déplacer à Lyon dès samedi pour un match qui sera, on l'espère, plus spectaculaire.

à lire également
Après quatre semaines de préparation, l'équipe du LOU s'est montrée sous un très beau jour ce vendredi face à Oyonnax (63-12). De quoi augurer une saison pleine de promesses à trois semaines du premier choc du Top 14. 
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut