Rugby : le Lou chute cruellement à Perpignan

Lyon s'est incliné sur la pelouse de Perpignan ce dimanche après-midi en concédant un essai à la dernière minute d'un match serré et engagé.

Deuxième coup d'arrêt de la saison pour un LOU toujours leader de Pro D2. Pourtant à deux doigts, ou deux minutes plutôt, de la victoire, les hommes de Pierre Mignoni ont flanché en fin de match, concédant un essai transformé au profit duquel les Catalans leur ôtent le pain de la bouche. Et le point du bonus défensif, obtenu sur la pelouse d'un adverse coriace, n'est qu'une bien maigre consolation pour des Lyonnais qui tenaient bien plus jusqu'à la 79e minute.

Sérieux, concentration et pénalités

Dans un match au parfum de Top 14, l'entame est extrêmement sérieuse, et fermée des deux côtés ; la suite équilibrée. Les premiers points sont pris au pied par Potgieter pour le LOU, aussitôt imité par Bousquet pour l'USAP. Le buteur lyonnais redonne ensuite l'avantage aux siens. La mi-temps est sifflée sur le score de 3-6 alors que personne n'a encore réussi à filer à l'essai. Un carton jaune a en revanche été sorti de chaque côté -Bonnaire et Mafi à la 22e. Mignoni se dit alors qu'en dépit de ses craintes, et de la quinzaine de coupure, ses joueurs sont bien dans leur match.

Course poursuite

Mais au retour des vestiaires, l'allant catalan fait la différence. Bousquet égalise au pied, avant que l'ailier écossais de l'USAP, Alasdair Strokosch, ne pénètre l'en-but lyonnais, pour le premier essai du match. Une pénalité de Potgieter ramène le LOU à quatre points, et dix minutes plus tard Thibault Regard profite d'une récupération chanceuse de Julien Bonnaire en touche pour se faufiler entre les avants de Perpignan et inscrire le premier essai lyonnais en 2016. Potgieter transforme et le LOU mène 13-16 à la 73e.

La douche écossaise

Mais les Lyonnais craqueront finalement dans les ultimes instants sous les assauts des Catalans qui l'emportent sur le fil grâce à un essai de deuxième essai de Strokosch, transformé par Bousquet. 20-16 score final, un point de bonus défensif pour le LOU et beaucoup de regrets, au vue de la physionomie du match surtout, car ce résultat n'est en soi pas si mauvais pour un match de reprise sur la pelouse d'un poids lourd de l'ovalie.

Ce n'est évidemment le meilleur départ pour ce bloc de cinq match du LOU, mais les Lyonnais conservent 11 points d'avance sur l'Aviron Bayonnais, leur premier poursuivant, avant de recevoir Narbonne la semaine prochaine.

à lire également
Les rugbymens lyonnais se sont largement imposés, ce samedi, à Gerland, passant six essais à Perpignan (47-9). Ils sont 3e du classement, à quatre journée de la fin de la saison régulière.
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut