Réveillère à l'OL : retour sur dix ans de régularité

Jean-Michel Aulas l’a confirmé mardi 28 mai, Anthony Réveillère ne sera plus à l’OL, la saison prochaine. En fin de contrat le 30 juin, le latéral français a refusé les prolongations proposées par le club. Après 10 saisons à Lyon, « Antho » s’en va.

Dix années de régularité et d’exemplarité caractérisent le joueur. Peu loquace dans les médias, Anthony Réveillère a toujours été irréprochable sur le terrain. Arrivé en 2003 en provenance de Rennes après un prêt à Valence, l’arrière droit lyonnais aura disputé 400 matchs avec l’Olympique lyonnais. En concurrence avec François Clerc (2004-2010), il devient rapidement l’un des joueurs les plus utilisés et les plus réguliers de l’effectif rhodanien. Au final, son bilan parle pour lui. Il aura remporté cinq titres de champion de France, cinq Trophées des champions et deux Coupe de France avec l’OL. Un monument, un pilier de l’équipe. Grâce à ses performances, l’ancien Rennais est appelé à plusieurs reprises en équipe de France (20 sélections) et dispute chaque année la Ligue des champions.

Un combattant

Pourtant tout n’a pas toujours été simple pour lui. Gravement blessé au genou lors d’un match contre le PSG, au mois de novembre 2008, Anthony Réveillère va à l’encontre des recommandations des médecins du club, en refusant de se faire opérer. Un choix payant puisqu’il revient à la compétition six mois plus tard. Redevenu indiscutable sur le côté droit de la défense, lors des trois saisons suivantes, l’international français est proche de rejoindre le PSG en août 2012 mais ne donne pas satisfaction pendant la visite médicale. Malgré ce vrai-faux départ, il est resté professionnel : "Pour moi, c’était une opportunité à laquelle j’ai répondu favorablement, ça ne s’est pas fait, c’est comme ça. Aujourd’hui, je suis à Lyon", expliquait-il à l’époque.

Une fin de saison compliquée

A un an du terme de son contrat qui court jusqu’en juin 2013, l’arrière droit lyonnais vit une deuxième partie de saison compliquée. Irréprochable en début d’exercice, il inscrit, même, cette année 2 buts (6 tout au long de sa carrière lyonnaise). Mais coup du sort : une nouvelle blessure va perturber sa fin de championnat et un retour prématuré à la compétition le met à l’écart du groupe. Remplacé par Gueïda Fofana, il reprend sa place de titulaire pour ses deux derniers matchs face à Nice (1-1) et Rennes (2-0). Rémi Garde, dans les colonnes de L’Équipe, illustre bien l’année délicate de son défenseur : "Il avait fait une très bonne première partie de saison. J’ai même demandé au club de le prolonger et il a eu une prolongation entre les mains. Je pense que cela ne lui a pas convenu, mais cela n’est jamais entré dans mes choix, évidemment. Je l’ai aligné contre Toulouse en lui demandant s’il était apte et il m’a dit oui. J’ai jugé à la mi-temps qu’on était en danger car ce qu’il avait fait ne me satisfaisait pas (…) Ce n’est pas parce que j’ai du respect que je ne dois pas prendre certaines décisions". La saison prochaine, Anthony Réveillère ne portera plus les couleurs de l’Olympique lyonnais mais devrait se lancer un nouveau défi. On imagine avec toujours autant de professionnalisme.

d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut