Rémy, Mounier, Beynié : la classe biberon de l'OL

Jeudi dernier, sur les terrains de Tola-Vologe, Loïc, Anthony et Romain s'entraînent en compagnie du reste de l'équipe professionnelle. Les trois jeunes se donnent à fond, encouragés par Bruno Génésio et Christophe Galtier, les deux adjoints d'Alain Perrin. La séance terminée, les trois coéquipiers se prêtent au jeu de la séance photo. Kader Keita qui passe par là, éclate de rire, voyant Loïc, Anthony et Romain étendu sur la pelouse en train de se faire photographier.

Loïc Rémy

Fan absolu de Thierry Henry, Loïc Rémy qui habite toujours chez ses parents à Rillieux-la-Pape ne s'attendait pas à se retrouver aussi vite au contact des professionnels. "Pour être honnête, c'est venu un peu vite, je m'attendais pas à signer pro aussi rapidement. Maintenant, il faut savoir garder la tête froide." Cyril Collot, journaliste à OL TV suit depuis le début de la saison avec sa caméra DV, l'évolution des quatre néo-pros.* Chaque mois ses images font l'objet d'un reportage de réalité-télé diffusé sur la chaîne du club lyonnais.** Notre confrère va dans le sens du jeune joueur. "Loïc, c'est un rêveur, c'est un talent brut, il a énormément de potentiel mais certaines fois, il manque un peu de réalisme." Personnage attachant, le jeune attaquant se définit comme un joueur déterminé. "Je veux me donner les moyens d'y arriver. J'aime bien aller au bout des choses." Loïc Rémy attend son heure de gloire même s'il reconnaît volontiers que ce n'est pas facile à gérer ce rôle de jeune premier. "C'est un peu frustrant de se retrouver sur le banc, heureusement qu'on a la possibilité de jouer en CFA pour garder le rythme".

Romain Beynié

Depuis le début de la saison, Romain Beynié n'a jamais été convoqué par Alain Perrin. L'été dernier, il n'était même pas du voyage en Corée du Sud. "Ce n'est pas évident de ne pas jouer, mais je savais à quoi m'attendre. Je vais continuer à travailler à l'entraînement et on verra bien", confesse le jeune milieu originaire de l'Arbresle. Grand amateur de musique, il prend des cours de guitare. Romain Beynié a eu le privilège de jouer un match de Ligue des champions contre Rosenborg. Depuis, il doit se contenter des matchs de CFA. "C'est un jeune hyper intelligent, très mature pour son âge. Il joue à un poste difficile, il aurait besoin d'enchaîner les matchs. Ça serait intéressant de le voir jouer à un niveau au-dessus" souffle Cyril Collot.

Anthony Mounier

Anthony Mounier a connu les joies de taper dans un ballon assez tôt, puisqu'il prend sa première licence à 4 ans au sein du club de l'Us Véore dans la Drôme. "C'est le club où a débuté Florent Laville" , confie-t-il. Cet été, il se fait remarquer lors de la Peace Cup en inscrivant un but contre l'équipe japonaise de Shimzu. Depuis, il est plus habitué au match de CFA avec l'équipe réserve. "Bien sûr que j'aimerais jouer avec les pros, mais j'ai conscience que de m'entraîner avec un effectif comme il y a à Lyon ce n'est pas donné à tout le monde. Depuis trois mois, j'ai le sentiment d'avoir progressé." Pour Cyril Collot, le talent d'Anhony Mounier ne demande qu'à éclore. "Anthony est très bon gaucher, il a beaucoup de talent. Il lui manque peut-être un peu de physique. Il vit le foot à 100 %. Je pense qu'il est prêt pour le haut niveau."

* Sandy Paillot était aux soins lors de notre venue à Tola-Vologe.

** Prochaine diffusion du reportage de Cyril Collot le 14 novembre prochain à 19h50 sur OL TV.

à lire également
Malgré leur ouverture du score en première mi-temps par Houssem Aour, les joueurs de l'OL ont concédé un match nul dommageable au classement, ce samedi au Parc OL, contre Bordeaux (1-1).

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux

Nos BD
Faire défiler vers le haut