Real Sociedad - OL : les raisons de ne pas y croire

Les joueurs et le club y croient, les supporters et les observateurs un peu moins. L’OL peut-il réussir à se qualifier pour la Ligue des champions mercredi soir à San Sebastian face à la Real Sociedad ? Voici les raisons de ne pas croire à un exploit.

Des entames de match catastrophiques

Pour espérer se qualifier, l’OL devra – dans le meilleur des cas – marquer en début de rencontre. Depuis trois matchs, les hommes de Rémi Garde encaissent le premier but. Des entames de match ratées qui empêchent les Lyonnais d’imposer leur jeu d’entrée et de mettre la pression sur leur adversaire. Un défaut rédhibitoire contre un adversaire du calibre de la Real Sociedad. Lors du match aller, l’entraîneur rhodanien n’avait pas réussi à enlever la pression de ses joueurs. La clé du match ? Peut-être bien. Le groupe est jeune et, sans pression, il pourrait bien amener de la folie dans ce match. De toute façon, si l’OL encaisse un but, il devra quand même en marquer trois pour se qualifier.

Anthony Lopes, l’arbre qui cache la foret

On a loué pendant les premiers matchs de la saison la série d’invincibilité d’Anthony Lopes dans la cage lyonnaise (4 matchs). Et par la même occasion, l’imperméabilité de la défense olympienne. Mais lors des deux derniers matchs, sans exploits de la part du gardien portugais, l’OL est redescendu sur terre brutalement (0-2 contre la Real Sociedad, 0-1 face à Reims). L’arrière-garde de l’OL avait déjà montré des signes inquiétants en match de préparation. Aujourd’hui, le problème ne semble pas résolu. Rémi Garde peine à trouver une défense centrale type. Mais il est vrai que l’entraîneur lyonnais a dû composer avec les suspensions (Umtiti et Koné) et un blessé (Dabo) pour bâtir sa défense en ce début d’exercice. Anthony Lopes a gommé ces imperfections durant quatre rencontres (les matchs face aux Grasshoppers, la réception de Nice et le déplacement à Sochaux) mais il ne peut pas toujours venir au secours d’une équipe actuellement en difficulté sur le plan défensif.

Des supporters résignés

Le match aller a montré un tel écart à la fois technique et physique entre les deux équipes qu’un exploit semble inenvisageable. Vous êtes d’ailleurs plus de 40 % à penser que l’OL n’ira pas en Ligue des champions sur notre site (voir notre sondage). Seulement 24 % d’entre vous pensent qu’un miracle peut se produire. 200 à 300 supporters lyonnais seront d’ailleurs à Anoeta mercredi. On est loin de la colonie basque (environ 4000 fans) qui a débarqué à Lyon mardi dernier. De plus, selon les statistiques, les Gones n’ont que 3 % de chance de se qualifier. C’est peu.

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut