Quelle cruelle désillusion !

Les lyonnais entament la partie tambour battant. Appliqués et dominateurs les gones n´arriveront jamais à transformer leurs actions en buts. Bordeaux va jouer parfaitement le coup, à trois minutes de la fin de la rencontre, en inscrivant le but qui leur permet de remporter cette Coupe de la Ligue.

Lyon met le turbo
Lyon va d´entrée de match prendre le jeu à son compte, en maîtrisant parfaitement les débats. A l´image de la 11 ème minute de jeu, sur un centre de François Clerc, Fred tente de reprendre du talon, mais sans succès. Eric Abidal poursuit l´action mais sa frappe passe à côtés des cages gardées par Ulrich Ramé. Bordeaux a du mal à se trouver, à faire circuler le ballon, complètement gêné par le jeu des lyonnais. Les gones vont multiplier les occasions, mettant à mal la défense bordelaise, comme cette belle volée de Jéremy Toulalan qui va obliger Ramé à repousser des deux poingts. Govou (en photo) qui traînait par là essaye de reprendre, mais sans succès. (17´) Lyon continue d´imposer son jeu, ce qui agace certains joueurs girondins et notamment Jean-Claude Darcheville, qui en ce début de match, aura passé plus de temps à râler qu´à jouer. Sur le banc, Gérard Houllier ne paraît pas rassuré. Certes son équipe fait le jeu mais n´arrive pas à transformer ses occasions en buts. Dans les arrêts de jeu, Juninho tente sur coup franc d´inquiéter Ramé, mais en vain. Bordeaux peut remercier son gardien auteur d´arrêts décisifs lors de cette première mi-temps.

Bordeaux refait surface
Au retour des vestiaires, Ricardo décide d´effectuer un premier changement en remplaçant Marouane Chamakh par Florian Marange. Côté olympien, Juninho malgré une douleur ressentie derrière la cuisse est bel et bien présent sur le terrain. Justement, sur le rectangle vert, le jeu paraît plus équilibré. Bordeaux est plus compact et laisse moins d´espaces aux joueurs lyonnais. C´est même eux qui vont se procurer la première grosse occasion de cette seconde mi-temps, avec une remise de la tête de Darcheville pour Julien Faubert qui tente une belle frappe . Le ballon passe à côté des buts de Vercoutre. La tension monte sur le terrain, on joue à celui qui donnera le plus de mauvais coup. L´arbitre va se charger de faire une distribution de cartons jaunes pour tenter d´apaiser les esprits. ( Jaune pour Fred et Jurietti)

Gros coup de massue
Gérard Houllier décide de faire souffler Juninho et de faire rentrer le suédois Kim Kallstrom. Bordeaux reprend doucement mais sûrement l´ascendant sur Lyon. Sur un corner au premier abord anodin, Henrique s´élève au dessus de tout le monde et d´une tête rageur crucifie Rémy Vercoutre. (1-0) Sur l´une des rares occasions girondines, le brésilien joue bien le coup et permet à son équipe de remporter ce match et cette Coupe de la Ligue. Après la désillusion en Ligue des Champions, c´est un nouveau gros coup dur pour l´OL. Nul doute que du côté lyonnais ce nouvel échec aura du mal à être digéré.

Réaction : Gérard Houllier interrogé à l´issue du match au micro de France 2, ne pouvait que constater les dégats."C´est dur pour les joueurs, leurs efforts n´ont pas éte récompensés. Bordeaux a éte chanceux et Ramé talentueux. C´est le football, nous sommes déçus mais il nous reste encore neuf matches de championnat à disputer avec ce sixième titre en ligne de mire."

à lire également
Le LOU est dans le dur. Après ses deux défaites en Coupe d’Europe, Lyon a été sèchement battu à Montpellier samedi soir (33-8). Les Lyonnais conservent néanmoins la tête du Top 14.

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure


derniers commentaires
Faire défiler vers le haut