Puel : "Il faut se relever et passer à autre chose"

Trois jours après sa lourde défaite face au Bayern en Ligue des Champions, l'OL se déplace à Montpellier, dimanche, pour le compte de la 35ème journée de Ligue 1. Pour Claude Puel, il est temps de se tourner vers l'avenir...

Comment avez-vous retrouvé votre groupe après l’élimination face au Bayern ?
Certains sont plus marqués que d'autres, mais petit à petit les joueurs s'en remettent. Ils pensent déjà au match de dimanche face à Montpellier.

N’est-ce pas difficile de remobiliser le groupe ?
On a vécu cela la saison dernière. Ce sont les aléas d'une saison. Je trouve ça intéressant de travailler dans cet esprit-là. Cela fait partie de l'apprentissage. Après une défaite il faut se relever et passer à autre chose. Pour moi c'est fait et j'encourage tous mes joueurs à regarder devant. Il reste cinq matchs à disputer. Nous voulons bien terminer cette fin de saison. Cela va dépendre de nous. La force d'une grande équipe, c'est de rebondir. Nous n'avons pas le temps de vivre avec le passé.

Quel est votre regard sur cette équipe de Montpellier ?
C’est une équipe qui a fait un gros championnat en étant assez régulière. Elle joue bien, elle joue simple. Elle a un gros collectif dans lequel certains joueurs se sont révélés et ont haussé leur niveau de jeu. Ce n'est pas une surprise de la retrouver aussi bien classée. J'ai beaucoup de respect pour cette formation et le travail accompli par René Girard. Nous irons à Montpellier pour gagner.

L’OL a-t-il encore des ressources physiques ?
C'est un tout. Le mental et le physique sont liés. Je pense que nous avons les ressources nécessaires pour bien terminer la saison. On le montrera.

à lire également
Une semaine après l'altercation entre Bruno Genesio et un supporter dans le quartier de Confluence, le journal L'Equipe a publié, ce samedi, une enquête sur les dessous de cette soirée. Pas vraiment du goût du président de l'Olympique lyonnais, qui n'a pas hésité à aller au contact avec les supporters critiques sur Twitter, de manière parfois très véhémente. 

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut