Pas d'écran géant supplémentaire à Lyon pour la finale France-Portugal

Alors que la fanzone de Lyon ne peut accueillir que 25 000 personnes, la ville de Lyon n'installera aucun autre écran géant dans la ville malgré l’ampleur de l'événement à venir.

Fanzone

© Tim Douet
Fanzone

Spectateurs sur la route pour regarder le match, pressés dans les rues pour apercevoir un bout de télévision, tout n'a pas été parfait pour les supporters qui n'ont pas pu accéder à la fanzone de Lyon. Avec 25 000 places, cette dernière est clairement trop petite pour une grande agglomération comme Lyon (1,3 million d'habitants).

Pourtant la ville de Lyon ne semble pas vouloir prendre des mesures pour résoudre ces problèmes. Contactée par Lyon Capitale, la mairie a même semblé agacée. “On a voulu sécuriser la fanzone qui est le seul lieu d’accueil à Lyon qui dispose d’écrans géants et il n'y en aura pas d'autres”, ont-ils répondu sèchement avant de couper court à la conversation sans plus de précision. Du côté de la préfecture, on assure pourtant “que de nombreuses petites mairies du département ont fait des demandes pour organiser des choses dans leurs communes. Mais pas la ville de Lyon”.

Des écrans géants dans les stades, les places, les parcs ?

Des supporters sur la route Quai Saint-Antoine

© Lyon Capitale
Des supporters sur la route Quai Saint-Antoine

Au vu de la foule qui était présente dans les rues ce jeudi, celle de dimanche sera au moins aussi nombreuse. L’argument de “la sécurité” pour refuser de mettre en place des écrans géants ailleurs que dans la fanzone semble discutable, il y aura des gens dans la rue, écran géant ou pas. On a par exemple pu voir des supporters sur la route quai Saint-Antoine alors que la circulation continuait. (voir photo ci-contre).

La ville ne semble pas souhaiter faire concurrence à la fanzone prévue par le contrat confidentiel qu'elle a signé avec l'UEFA. Il est pourtant évident que la place Bellecour fera le plein dimanche soir et que des dizaines de milliers de Lyonnais chercheront un endroit de replis.

Et les idées de lieu ne manquent pas. Dans des circonstances similaires, les villes rivalisent d'imagination. Les villes d'Angers et Nantes vont ouvrir leur parc d'exposition, Nancy va utiliser son Zenith, on se souvient aussi qu'un opéra avait été diffusé place des Terreaux. Pourquoi pas un match ? Plus insolite encore, à Berlin des canapés avaient été installés dans un stade durant la coupe du monde 2014. Une idée qui pourrait être mise en place à Gerland.

3 commentaires
  1. Kasneh - ven 8 Juil 16 à 15 h 14

    On peut constater que la censure est lest avec ceux qui pensent que les jeux du cirque footballistique monopolisent les écrans au détriment d'autre sports: tour de France, championnat européens d'athlétisme. Les JO de Rio bientôt...et sans foot. Ouf! Vive le vrai sport.

  2. Robes Pierre - ven 8 Juil 16 à 16 h 00

    Et vive le tour

  3. capitaine papy - sam 9 Juil 16 à 9 h 10

    J'ai la vague impression que depuis l'arrivé de ce nouveau préfet toutes les activités sont réduites au stricte minimum! Idem pour les nuits du 14 juillet ou il a systématiquement interdit la vente d'alcool! J'ai peur pour le 8 décembre!Nous avons perdu gros avec J.F. Carenco quel dommage!

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut