OM – OL : à point nommé

Désormais troisième de la Ligue 1, après dix matchs sans défaites, l’OL se déplace dimanche soir sur la pelouse du champion de France en titre, Marseille. Un sommet idéal pour s’étalonner et confirmer ses récents progrès dans le jeu.

Après le Clasico PSG - OM, voici venu l’Olympico OM - OL. Enfin selon le principal diffuseur de la Ligue 1, qui se plaît à inventer de cocasses surnoms aux rencontres phares du championnat. Plaisanterie mise à part, l’opposition entre les deux olympiques, nous nous limiterons à cette appellation là, revêt une importance toute particulière depuis le début des années 2000. Ou une rencontre spéciale entre le club le plus populaire de France, le plus titré, et celui de la dernière décennie. C’est aussi l’affrontement entre deux villes, toutes deux désireuses de régner sur la Province. Deux cités qui n’ont rien en commun. Depuis l’effondrement du voisin et historique rival stéphanois, l’adversaire numéro un de l’OL s’est déplacé du Forez dans les Bouches-du-Rhône.

"Une occasion de marquer les esprits"

Footballistiquement, la partie de dimanche soir s’annonce aussi indécise que passionnante. Difficile en effet d’en esquisser un quelconque scénario. Les deux formations étant tellement imprévisibles depuis le début de la saison, toujours à la recherche d’un match référence. Capables à la fois du meilleur, comme du pire. Pour l’OL, l’équation est simple. Malgré un début de saison chaotique, les Rhodaniens ont l’occasion de reléguer leurs principaux concurrents pour le titre à cinq points. Inespéré fin septembre. Surtout que si les voyants sont au vert à Lyon (dix rencontres sans défaites), tout n’est pas rose à Marseille (deux petits points en trois matchs). "Il faut continuer sur notre dynamique", clame Claude Puel. Outre le point de vue comptable, l’entraîneur de l’OL n’oublie pas l’importance psychologique d’une telle rencontre : "c’est une occasion de marquer les esprits".

Relativement épargné par les critiques, au contraire de son homologue lyonnais, Didier Deschamps aura à cœur de remotiver ses troupes afin de reconquérir le graal obtenu la saison dernière. Privés de Mbia et Diawara, les Marseillais n’en possèdent pas moins de solides arguments, avec des forces pouvant frapper à tout moment. A l’OL, c’est toujours l’équilibre défensif qui inquiète. Et malgré la très bonne forme actuelle du duo Lisandro Lopez – Bafé Gomis devant, difficile de se déplacer avec de quelconques certitudes. On en saura plus à l’issue de ce sommet. Même s’il ne s’avère pas décisif, cet OM – OL n’en est pas moins capital pour la suite du championnat. Réponse dimanche soir, sous les coups de 23 heures.

Le groupe lyonnais : Lloris, Vercoutre - Réveillère, Gassama, Lovren, Diakhaté, Cissokho, Kolodziejczak - Gonalons, Makoun, Källström, Pjanic, Gourcuff - Delgado, Pied, Bastos, Briand, Lisandro, Gomis.

à lire également
Grand stade Parc OL
Plusieurs incidents ont éclaté avant et pendant le match opposant l’Olympique lyonnais à l’Olympique de Marseille. Les supporters de l’OM n’avaient pas le droit de se déplacer au Groupama Stadium ce dimanche soir pour la rencontre contre l’OL. Pourtant cette décision préfectorale n’aura pas empêché les incidents. Avant le match, un feu de broussaille a […]
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut