OL : une victoire chère payée (vidéo)

Face à une valeureuse équipe de Montpellier, l’OL a fait front. La bande à Rémi Garde s’est imposée 2 buts à 1 et confirme ses bonnes dispositions du mois d’août. Mais la blessure de son attaquant vedette, Lisandro a gâché la fête.

Une expulsion, de la tension, deux buts lyonnais, un but montpelliérain, le duel entre l’OL et le MHSC, a tenu toutes ses promesses samedi soir à Gerland. Mais si cette victoire (2-1) est venue clore de belle manière une semaine lyonnaise marquée par une douzième qualification consécutive pour la phase de poules de la Ligue des Champions, la blessure de Lisandro à la cheville gauche est elle venue gâcher la fête. Rémi Garde avait d’ailleurs la tête des mauvais jours après le match : "Le vestiaire est sous le choc. Au-delà de son statut de capitaine, Licha est un joueur apprécié par ses coéquipiers. Il tient un rôle important au sein du collectif. Il galvanise ses partenaires, embête ses adversaires, bref, ce n'est pas très agréable de perdre un tel joueur", a-t-il déclaré.

Les "remplaçants" répondent présents

Face à une bonne équipe de Montpellier, qui mérite amplement sa place actuelle en tête de la Ligue 1, Lyon n’a rien lâché. Déterminés, les Gones ouvrent la marque par Miralem Pjanic (1-0, 49e), dont l’entrée en jeu a apporté la touche technique qui a fait défaut à l'OL en première mi-temps. Le Bosniaque, bien décidé à devenir un taulier de cette formation lyonnaise se transforme ensuite en passeur décisif pour Jérémy Pied (2-0, 83e), juste après l’expulsion de Younes Belhanda (82e). Difficile alors pour Montpellier réduit à dix et opposé à un Hugo Lloris une nouvelle fois héroïque de ramener un résultat de Gerland. Henri Bedimo (90e + 1) sauve néanmoins l’honneur en toute fin de match. En vain.

Grâce à ce succès, l’OL s'empare de la 2e place et revient à une longueur de son adversaire du soir, toujours leader. Lyon termine ce mois d'août par une précieuse victoire. Entre la qualification pour la C1 et un bilan comptable positif (2 victoires, 2 nuls), les Gones ont assurément lancé leur saison de la meilleure des façons.

Lire aussi : Les notes des joueurs

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux

Nos BD
Faire défiler vers le haut