OL - PSG : un match de folie… Et des regrets (vidéo)

Au terme d'une rencontre complètement folle, l'OL et le PSG ont fait match nul (4-4), samedi soir, dans le cadre de la 25ème journée de Ligue 1. Les Lyonnais peuvent nourrir de sérieux regrets.

Au moment où certains clubs français dont l'Olympique lyonnais sont à la recherche de nouveaux investisseurs, le spectacle proposé samedi soir au stade de Gerland par l'OL et le PSG aura contribué à sa manière à assurer une belle promotion de la Ligue 1. Dans un stade de Gerland des grands soirs – assurément l'une des meilleures ambiance de la saison -, Lyonnais et Parisiens ont joué au chat à la souris. Un mano à mano d'une grande intensité qui s'est conclu par un match nul dans le temps additionnel.

L'OL réagit vite

L'OL était dans une mauvaise posture. Dos au mur. Restant sur deux défaites de rang en Ligue 1, les Gones se devaient de faire un résultat face au PSG, pour ne pas voir s'éloigner un peu plus un podium qui ne leur a jamais autant résisté depuis 1999. Disposée en 4-4-2, l'équipe rhodanienne a eu du mal à rentrer dans la rencontre, les Parisiens étant clairement plus entreprenants. Le club de la capitale ouvre d'ailleurs la marque par Hoarau (0-1, 21e). L’OL semble mal embarqué, mais Gomis d'une belle volée, remet les pendules à l’heure (1-1, 34e). Et redonne de l’espoir aux siens. Un autre match se dessine et le public de Gerland va vivre cinq minutes de folie.

Poussés par tout un stade, les Gones prennent l’avantage par Lisandro (2-1, 36e) avant que Bastos trois minutes plus tard ne fasse parler la poudre. Le Brésilien exécute une demi-volée surpuissante qui laisse pantois Sirigu (3-1, 40e). L’OL a pris l’ascendant sur le PSG en l’espace de quelques minutes, mais ce match est bien à classer dans la catégorie des "renversants". Paris ne se laisse pas abattre et refait surface en obtenant un penalty suite à une erreur de jeunesse de Gonalons sur Nene qui se fait justice lui-même en le transformant (3-2, 45e+2).

Hoarau anéanti les espoirs lyonnais

Remis en selle, les Parisiens font preuve néanmoins au retour des vestiaires d’un certain relâchement. L’OL poursuit sa domination. Jimmy Briand reprend victorieusement de la tête un corner tiré par Bastos (4-2, 58e). Gerland chavire de bonheur et savoure. Ancelotti opère quelques changements. Un coaching gagnant. Marcos Ceara, entrée en jeu à la place de Jallet, trouve la faille dans la défense lyonnaise (4-3, 73e). Le PSG revient de loin et ne semble pas avoir dit son dernier mot. Les Parisiens malmènent les Lyonnais. Nene et surtout Bodmer sont à deux doigts de tromper Lloris, auteur de nombreux arrêts. Pas suffisant. Lyon se fait rejoindre dans les arrêts de jeu sur une tête de Hoarau (4-4, 90e+4). Encaissant trop de buts notamment sur coups de pied arrêtés, ne réussissant pas à maîtriser ses rencontres, l'OL voit irrémédiablement le podium s’éloigner…

Lire aussi  : OL - PSG : Aulas s'en prend à l'arbitrage / les notes des joueurs

6 commentaires
  1. PERHAPS - 26 février 2012

    Ca y est ! la pleureuse s'est remise en route ! Il est vraiment e-xem-plaire ce JMA c'est une vraie image lumineuse et rayonnante quand il se comporte comme un gamin capricieux et accusateur'on n'a jamais vu cela dans le foot' dit il et nous on n'a jamais vu qu'un stade privé était payé par d'immenses plus-values réalisées par un 'commerçant' milliardaire sur le dos et au détriment des contribuables, le tout orchestré par un maire pseudo-socialiste, ça non plus, on n'a jamais vu et gageons qu'on n'ait pas à le connaître !

  2. Nicolas de Montchat - 26 février 2012

    PERHAPS, ce que tu as, c'est une maladie.A la fin d'un article très positif, après le plus beau match de la saison, tu trouves le moyen de dire une méchanceté sur JM Aulas (pas cité dans cet article), juste pour ramener le propos à ton obsession.Cet espace pour les commentaires à la fin des articles devrait être un lieu d'échanges et de débat. Malheureusement, il est pollué par ta logorrhée. J'ai l'impression d'avoir déjà lu 10 fois le même commentaire, sur des sujets qui touchent de près ou d'assez loin au nouveau stade, de la part de toi et des deux ou trois autres memebres du site touchés par le même mal.Détends-toi un peu, vois la vie du bon côté, et arrête de polluer ce site avec ta haine STP.

  3. Collombitude - 26 février 2012

    On se fout de ton plus beau match de la saison, que les prédateurs restent à Gerland et ne viennent pas polluer un lieu où on ne les attend pas. Le débat porte sur le coté sportif d'Aulas,pour critiquer les arbitres, c'est le plus fort, à ce titre il ne fait pas rayonner Lyon, peut-être Monchat ?

  4. PERHAPS - 26 février 2012

    pauvre Nico du Montminet c'est du Montout dont on parle ! tu ne le savais pas ?Si effectivement, c'est par erreur d'article que j'ai posté (difficile d'effacer, seulement à le considérer ici :http://www.lyoncapitale.fr/Journal/Autre-contenu/Breves/OL-PSG-Aulas-s-en-prend-a-l-arbitrageau bas duquel il était et est destiné, il n'en est pas moins que son contenu dans son entier est d'une vérité accablante qui semble te déranger et troubler ton breuvage !Nettoie tes lunettes et tu verras plus clair, et peut être tomberas tu de ton nuage, mais je me ravise, c'est vrai que le footeux est quelqu'un qui, à défaut de parvenir lui même à gagner, s'identifie à celui qui gagne et s'y substitue, un moment, un moment seulement, et là je te l'accorde, la réality n'a pas pas sa placeBon dimanche quand même ! et si tu n'as pas assez de kleenex, je précise que les magasins de Montchat ou de la place Grandclément sont ouverts le dimanche matin

  5. stephlyon - 26 février 2012

    @Nicolas de Montchat Ne perds pas ton énergie avec ces rigolos! C'est plutôt à Lyon Capitale de faire le tri dans son forum...Je préfère plutôt parler des émotions que l'on a ressenti hier! Cela faisait bien longtemps que Lyon ne m'avait pas donner autant de plaisir footballistique. L'OL m'a réconcilié avec ce sport pendant un temps...oui un temps seulement car un arbitre et une ligue toute entière nous pourrisse la vie encore une fois. C'est tout bonnement scandaleux ce qu'il s'est passé hier! De nombreux supporters révoltés ne parlent que du pénalty ou d'une main parisienne sur leur 3ème but. Mais à la limite ce ne sont que des interprétations...le vrai problème est ailleurs et il est plus grave! Pendant tout le match les parisiens se sont rués sur Fautrel la brel, Nene s'est roulé par terre sans raison comme d'habitude, Sakho l'a poussé violemment sans avoir aucune sanction alors que Bastos et Cris se sont pris un jaune pour de simple geste d'humeur

  6. stephlyon - 26 février 2012

    Sissoko a taclé les deux pieds en avant sans récolter de carton alors que Koné en a eu un pour la même faute! Et j'en passe! Des actions avec deux jugements différents selon les équipes...louche non? Et en France, tout le monde trouve cela normal! C'est écœurant! Alors, maintenant, j'espère que Lyon va se servir de cela pour continuer à jouer et pas retourner dans les travers des non-match! Car quand Lyon joue, ils sont tout bonnement intouchables offensivement! Même si on a toujours de gros problèmes défensifs, je préfère voir un 4-4 certes affreusement frustrant qu'un 1-2 contre Caen ou un piteux 0-1 contre Bordeaux...

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux

Nos BD
Faire défiler vers le haut