OL - PSG : un match de folie… Et des regrets (vidéo)

Au terme d'une rencontre complètement folle, l'OL et le PSG ont fait match nul (4-4), samedi soir, dans le cadre de la 25ème journée de Ligue 1. Les Lyonnais peuvent nourrir de sérieux regrets.

Au moment où certains clubs français dont l'Olympique lyonnais sont à la recherche de nouveaux investisseurs, le spectacle proposé samedi soir au stade de Gerland par l'OL et le PSG aura contribué à sa manière à assurer une belle promotion de la Ligue 1. Dans un stade de Gerland des grands soirs – assurément l'une des meilleures ambiance de la saison -, Lyonnais et Parisiens ont joué au chat à la souris. Un mano à mano d'une grande intensité qui s'est conclu par un match nul dans le temps additionnel.

L'OL réagit vite

L'OL était dans une mauvaise posture. Dos au mur. Restant sur deux défaites de rang en Ligue 1, les Gones se devaient de faire un résultat face au PSG, pour ne pas voir s'éloigner un peu plus un podium qui ne leur a jamais autant résisté depuis 1999. Disposée en 4-4-2, l'équipe rhodanienne a eu du mal à rentrer dans la rencontre, les Parisiens étant clairement plus entreprenants. Le club de la capitale ouvre d'ailleurs la marque par Hoarau (0-1, 21e). L’OL semble mal embarqué, mais Gomis d'une belle volée, remet les pendules à l’heure (1-1, 34e). Et redonne de l’espoir aux siens. Un autre match se dessine et le public de Gerland va vivre cinq minutes de folie.

Poussés par tout un stade, les Gones prennent l’avantage par Lisandro (2-1, 36e) avant que Bastos trois minutes plus tard ne fasse parler la poudre. Le Brésilien exécute une demi-volée surpuissante qui laisse pantois Sirigu (3-1, 40e). L’OL a pris l’ascendant sur le PSG en l’espace de quelques minutes, mais ce match est bien à classer dans la catégorie des "renversants". Paris ne se laisse pas abattre et refait surface en obtenant un penalty suite à une erreur de jeunesse de Gonalons sur Nene qui se fait justice lui-même en le transformant (3-2, 45e+2).

Hoarau anéanti les espoirs lyonnais

Remis en selle, les Parisiens font preuve néanmoins au retour des vestiaires d’un certain relâchement. L’OL poursuit sa domination. Jimmy Briand reprend victorieusement de la tête un corner tiré par Bastos (4-2, 58e). Gerland chavire de bonheur et savoure. Ancelotti opère quelques changements. Un coaching gagnant. Marcos Ceara, entrée en jeu à la place de Jallet, trouve la faille dans la défense lyonnaise (4-3, 73e). Le PSG revient de loin et ne semble pas avoir dit son dernier mot. Les Parisiens malmènent les Lyonnais. Nene et surtout Bodmer sont à deux doigts de tromper Lloris, auteur de nombreux arrêts. Pas suffisant. Lyon se fait rejoindre dans les arrêts de jeu sur une tête de Hoarau (4-4, 90e+4). Encaissant trop de buts notamment sur coups de pied arrêtés, ne réussissant pas à maîtriser ses rencontres, l'OL voit irrémédiablement le podium s’éloigner…

Lire aussi  : OL - PSG : Aulas s'en prend à l'arbitrage / les notes des joueurs

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut