OL-Lorient (1-0) : Les notes des joueurs

Pas vraiment aidé par sa défense, le portier de l'OL a répondu présent lorsqu'il le fallait. Auteur de quelques arrêts déterminants dont un exceptionnel sur une frappe de Monterrubio en toute fin de rencontre.

Anthony Réveillère (6,5) : Après une prestation décevante contre Nancy, Anthony Réveillère a retrouvé son niveau du début de saison. Auteur de belles interventions défensives, il a également apporté offensivement, notamment en seconde période.

Cris (5,5) : Même si lui prétend le contraire, la défense lyonnaise ne s'est pas (une nouvelle fois) vraiment montrée rassurante. Le " Policier " est encore trop irrégulier au niveau de son placement et de ses interventions. Du mieux toutefois.
Mathieu Bodmer (5,5) : Il a fait son match. Sans plus. Sa complémentarité avec Cris n'est pas évidente.

Aly Cissokho (6) : Comme le reste de ses partenaires, il a eu du mal a entrer dans son match. Par moment, il a manqué de puissance face à des Merlus très en jambes.

Jean-II Makoun (5) : Visiblement éprouvé par son match avec la sélection du Cameroun, Jean-II a fait ce qu'il pouvait dans l'entrejeu rhodanien.

Maxime Gonalons (6) : Pour son premier match en Ligue 1 - il était entré contre Anderlecht en barrage de Ligue des Champions-, Maxime Gonalons a fait le boulot. (32 passes, 22 réussies). Encourageant pour la suite. Remplacé à la 58ème minute de jeu par Sidney Govou.

Miralem Pjanic (5) : Plutôt discret, Miré a tenté mais a manqué de réussite. Remplacé à la 81 ème minute par Jérémy Toulalan.

César Delgado (5,5) : Titularisé par Claude Puel, il avait l'occasion rêvée de s'illustrer. Malheureusement, Chelito a manqué de réalisme et d'efficacité. Comme l'atteste cette statistique : 31 ballons joués, 5 gagnés. Remplacé à la 68 ème minute de jeu par Kim Källström.

Michel Bastos (7) : Placé à droite, le brésilien n'a jamais rien lâché. Il est récompensé par un but sur une belle tête qui permet à l'OL de l'emporter.

Bafé Gomis (5) : Sans Lisandro, Bafé s'est retrouvé bien esseulé à la pointe de l'attaque lyonnaise. Il s'est beaucoup démené, souvent en vain. Dure soirée pour l'ancienne panthère stéphanoise.

R.B, à Gerland

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut