OL : Bye bye le titre ?

Défait samedi à Montpellier (1-0) pour le compte de la 20ème journée de Ligue 1, l’OL a-t-il définitivement dit adieu au titre ?

OUI

Sans aucun doute. Le rythme de croisière actuel (sept défaites en vingt journées) de l’Olympique lyonnais n’est pas celui d’un candidat au titre. Les chiffres sont implacables : les Rhodaniens viennent tout de même de subir à Montpellier leur deuxième défaite de rang en championnat, leur 7e cette saison en Ligue 1… Ce qui n’était pas arrivé au club de Jean-Michel Aulas depuis 14 ans. Décimé en défense avec Cris, Lovren, Cissokho et Réveillère sur le flanc, amoindri par le départ de trois joueurs (S.Koné, B.Koné et John Mensah) à la CAN, l’OL n’a pas l’effectif pour concurrencer ses adversaires directs. Les septuples champions de France se retrouvent largués à huit longueurs du Paris Saint-Germain. Le mois de février s’annonce d’ores et déjà décisif avec des déplacements à Marseille (le 5 février), Bordeaux (le 18 février) et la réception du PSG à Gerland (le 25 février). Pour se rassurer, le club lyonnais peut se targuer de n’avoir jamais crié sur les toits son envie de conquérir le titre de champion de France. Simplement de terminer sur le podium de la L1.

NON

Tout est (encore) possible et ce sont les joueurs qui le disent le mieux. Et notamment les jeunes pousses de l’effectif de Rémi Garde. "Le championnat ne s'est pas joué contre Montpellier, il reste encore beaucoup de matches", tente de positiver Gueïda Fofana. Son coéquipier Clément Grenier abonde dans son sens : "Tant que ce n'est pas fini, tout peut arriver. On peut rattraper les points perdus. Paris est un bon leader mais nous, on ne lâchera pas". Encore qualifié en Coupe de France, en Coupe de la Ligue et en Ligue des champions, cet OL version 2011-2012 est capable de renversement de situation inattendue. Le match surréaliste contre Zagreb, la qualification en demi-finale de la Coupe de la Ligue contre Lille,... Autant de signes positifs d'une formation olympienne capable de se transcender. Et si l’OL dans la peau d’une équipe inconstante déjouait les pronostics en réalisant une fin de championnat tonitruante ?

à lire également
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux

Nos BD
Faire défiler vers le haut