OL : après le basket, Aulas se lance aussi dans le tennis

Ce mardi après-midi, en marge du Rolex Paris Masters, Jo-Wilfried Tsonga, Thierry Ascione, Jean-Michel Aulas et Laurence Fautra, la maire de Décines ont annoncé la création d'une académie qui verra le jour, à Décines en 2022, au coeur d'OL City.

De notre envoyé spécial à Paris. 

Après le basket avec Parker, place au tennis avec Tsonga. OL Groupe, la holding qui chapeaute le club de football a décidé de céder un terrain de 3,5 hectares situé au coeur d'OL City à Thierry Ascione, Jo-Wilfried Tsonga et Patrick Bouchet (le président du tennis club Dardilly). "Je tiens à remercier Jean-Michel Aulas qui a consenti un gros effort sur le prix de ce terrain, a expliqué Thierry Ascione, l'entraîneur de Jo-Wilfried Tsonga. Je suis vraiment fier car on va pouvoir bénéficier de belles infrastructures, chez moi, à côté du stade de mon club de cœur." 

2022

C'est donc à Décines, en 2022, qu'une académie (All in Academy) avec au moins une quinzaine de terrains verra le jour. Une belle aubaine pour Laurence Fautra, la maire de Décines qui avait fait le déplacement à Paris pour l'occasion. "Avec Jean-Michel (Aulas), on ne se quitte plus, a-t-elle lâché tout sourire. C'est un beau projet et je sais que Jo-Wilfried Tsonga et Thierry Ascione ont à cœur d'associer les jeunes des quartiers de la commune." Toujours en lice au Rolex Masters Paris (2e tour), Jo-Wilfried Tsonga a expliqué les raisons de son investissement dans ce projet d'académie. "J'ai envie d'aider le tennis français, a-t-il indiqué. Tout ce que j'ai appris durant ma carrière, je souhaite le partager avec tous ces jeunes."

"Aider le tennis français"

Jean-Michel Aulas qui ne sera pas actionnaire de cette académie souhaitait être de la partie. "Je n'ai jamais joué au football ni au basket, par contre, j'ai joué au tennis, a confié le président de l'OL. On avait saisi une première opportunité avec l'Asvel et là, cette académie de tennis va permettre à des sportifs du monde entier de venir à OL City et vont bénéficier de tout ce qui a été développé ici depuis 2016." Et de conclure : "Cette rencontre avec  Jo-Wilfried Tsonga me fait penser à celle avec Tony Parker. Ce sont des valeurs humaines au service d'un grand projet."

1 commentaire
  1. Maxdl - 29 octobre 2019

    Avec une semaine de salaire de certains de ses joueurs de foot, il aurait pu également sauver l'équipe de hockey des lions, mais bon...

Laisser un commentaire

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut