"Obrigado" Juninho !

Après avoir quitté le plateau d'OL TV submergé par l'émotion et victime d'un léger malaise (voir vidéo), Juninho s'est tout de même exprimé devant les journalistes lors du cocktail organisé à son honneur.

"Je n'étais pas bien tout à l'heure, j'ai donc préféré sortir. C'était peut-être l'émotion retenue samedi qui était trop forte aujourd'hui. Maintenant ça va mieux. Je vous remercie tous pour votre présence, merci à tous les Lyonnais. Si je peux parler dans quelques jours, je le ferai ".

Un peu plus tard dans la soirée, Jean-Michel Aulas évoque un homme au grand cœur : "Ce sont huit ans de vie commune, une association très forte parce que les émotions du foot sont terribles. Tout a été positif, même cette année. Il y a de la tristesse évidemment, mais on essaie de faire bonne figure et de se souvenir des bons moments. Il faut savourer tout ce qu'il s'est passé, mais c'est sûr que nous sommes tristes. Sur le plan des valeurs, il a quelque chose de plus que les autres. Une fois le match de football terminé, il sait aussi se mettre à la disposition des autres. C'est ça le football : donner le meilleur de soi-même pour gagner et être en haut de l'affiche, et donner de l'amour et du bonheur à certains qui ont besoin de reconnaissance. Juninho le faisait formidablement bien. Un jubilé ? Tout ce que peut souhaiter "Juni" sera fait ".

Claude Puel a tenu aussi à rendre hommage au Brésilien : "Le départ de "Juni" entraîne beaucoup d'émotions. Il fait partie de l'histoire de l'OL. Cela marque la fin d'une aventure, même si je pense qu'il reviendra au club parce qu'il est chez lui ici, d'autant plus que le président souhaite que "Juni" soit un élément important de l'OL dans le futur, et c'est très bien. C'est quelqu'un d'unique. Ce fut un bonheur de l'entraîner. On dit souvent qu'il est difficile de gérer de grands joueurs, mais lui était disponible et professionnellement irréprochable. Cette année, il ne pensait pas faire autant de matches et en plus il réalise une bonne saison en étant décisif. C'est forcément une perte pour le groupe. Une page se tourne et c'est un autre Lyon que nous découvrirons l'année prochaine ".

à lire également
Le président de l’OL Jean-Michel Aulas, à Toulouse, le 2 novembre 2019 © Rémy Gabalda / AFP
Jean-Michel Aulas va céder un terrain de 3,5 hectares au cœur d’OL City à Thierry Ascione et Jo-Wilfried Tsonga pour l’installation en 2022 d’une académie de tennis.

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure


derniers commentaires
Faire défiler vers le haut