Lyon - Football : faute de terrain, l'AS Montchat refuse des enfants

Faute de terrains, l'As Montchat a été contraint de réduire ses effectifs. Les dirigeants du club de football espèrent que les promesses de la ville de Lyon seront tenues.

C'est la goutte d'eau qui a fait déborder le vase. Cet été, les dirigeants de l'As Montchat ont constaté, un brin amer, la réfection (changement de la surface) du stade Juninho, le 2e terrain utilisé par le club. Des travaux, certes nécessaire, mais qui ont pris du retard puisqu'en août le chantier a été mis en sommeil. Une situation qui pénalise considérablement les 850 licenciés*. "La ville n'a rien anticipé et on se retrouve avec 60 gamins sur une moitié de terrain, s'offusque Antoine Gandia, le vice-président de l'As Montchat. Comment voulez-vous travailler dans de telles conditions ? Ce n'est pas possible !"

Le club du 3e arrondissement de Lyon doit donc débuter la saison avec un seul terrain même si pendant un mois, des entraînements, les mercredis et samedis, seront délocalisés à la plaine des jeux de Gerland (Lyon 7e). "C'est une réponse pour le court terme mais cela n'est pas suffisant puisqu'on va devoir réduire les temps d'entraînement, souffle Amine Meddoun, le directeur sportif de l'ASM. On aimerait vraiment régler ce problème d'infrastructure une bonne fois pour toute. » Le club attend toujours la mise en norme des éclairages du stade Marc-Vivien Foé. "Ils sont pas homologués pour nos matchs de Ligue** mais, encore une fois, on n'arrête pas d'alerter les élus et la direction des sports de la ville mais rien ne bouge, poursuit le vice-président. On manque vraiment de respect à l'As Montchat".

La ville annonce l’agrandissement du stade Marc-Vivien Foé

"La France s'arrête au mois d'août et c'est compliqué de faire travailler les entreprises. Mais les travaux du stade Juninho seront terminés fin septembre, assure de son côté Abdel Achache, adjoint aux sports à la mairie du 3e. On a conscience que c'est compliqué pour eux, mais bientôt, ils vont avoir un terrain synthétique tout neuf. Et surtout, la bonne nouvelle pour l'As Montchat, c'est que les travaux d’agrandissement du stade Foé vont démarrer." Les licenciés doivent donc s'armer de patience. Seulement, les bénévoles ne cachent pas un certain découragement. "On doit refuser des enfants qu'ils veulent jouer au foot, explique Antoine GandiaForcément, nos éducateurs sont découragés et les parents ne comprennent pas."

La Métropole de Lyon pas encore au point pour le sport

Une nouvelle saison qui démarrent donc dans une certaine incompréhension. "Je suis frustré qu'ils doivent refuser des enfants, confie Abdel Achache. Il y a un manque indéniable d'infrastructures sportives à Lyon. On essaie de construire des gymnases mais il faut trouver des terrains disponibles." De son côté, Amine Meddoun regrette l'absence d'entraide entre les différents clubs de la Métropole de Lyon. "A mon avis, il y aurait des collaborations à trouver mais c'est chacun pour soi. Un club peut disposer d'un stade et ne pas l'utiliser tout le temps. C'est choquant pour nous qui pratiquons un sport collectif." Abdel Achache fait également le même constat : "J'ai prévu d'en parler prochainement au président de la Métropole, annonce-t-il. Il faut une politique sportive d'entraide entre les clubs de la Métropole y compris pour les structures. Mais, pour en avoir discuté avec les copains des clubs des autres villes, eux aussi, souffrent du manque d'équipements sportifs." Quoi qu'il en soit, en cette rentrée 2019, de nombreux enfants de l'As Montchat ne peuvent pas pratiquer leur sport préféré.

*43 équipes de U7 aux seniors, 86 éducateurs.

** 6 équipes de l'As Montchat évoluent en Ligue.

à lire également
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut