LOU : le Top 14 au bout des crampons ?

Le Lyon Olympique Universitaire n’a jamais semblé aussi proche de rejoindre les grosses cylindrées du rugby français. Mais pour, la saison prochaine, se payer le luxe d’affronter le Stade Toulousain ou le Biarritz Olympique, les Rhodaniens doivent encore gérer efficacement une fin de saison semée d’embûches.

Invaincu depuis sa courte défaite à Albi le 21 novembre 2010 (20-15), le LOU a repris la tête du classement de la Pro D2 aux Tarnais le week-end dernier. Suite à une impressionnante série (7 victoires, 1 nul). Un parcours de champion, donc de futur promu en Top 14. Le coentraîneur du club rhodanien, Matthieu Lazerges, se satisfait de ce probant début de saison, tout en restant très méfiant : "depuis décembre, on enchaîne les bonnes performances, les matchs au couteau tournent en notre faveur. Il faut savoir en profiter parce qu’on sait que certains lendemains peuvent être difficiles". A onze matchs du terme de la saison régulière, jamais Lyon n’a été aussi bien placé. Entre Rhône et Saône, on se met à rêver que le cru 2010-2011 soit, enfin, le bon.

Le LOU a mis tous les atouts de son côté pour atteindre cet objectif-là. A l’intersaison, tous les joueurs cadres ont été conservés et le groupe a été renforcé par sept nouveaux éléments. Qui répondent plus que présents. La richesse de l’effectif rouge et noir, si importante sur une longue saison de championnat, s’inscrit dans une logique de développement indispensable pour un club aux si hautes ambitions. "C’est très intéressant en tant qu’entraîneur de savoir que malgré certaines blessures, l’équipe pourra rester compétitive", souligne Matthieu Lazerges.

Eviter les barrages

Avec trois points d’avance sur Albi, la marge de manœuvre est toutefois faible pour l’équipe lyonnaise. Dès ce dimanche, Bordeaux-Bègles (4ème) se dressera sur leur route. Puis Grenoble (3ème), une semaine plus tard. Le choc face au grand rival albigeois aura lieu, lui, un peu plus tard, le 4 avril. "On a jamais été leader si près du but. Après, il faut être devant lors de la dernière journée", nous confie le coentraîneur du LOU. Car oui, à Lyon, personne ne souhaite, une nouvelle fois, jouer sa saison sur un match. Et ainsi revivre le spectre des saisons précédentes (l’année dernière, le LOU a perdu le match d’accession face à la Rochelle, NDLR). "Même si c’est des moments très enivrants, ce qui motive le groupe, c’est d’éviter de jouer ces matchs-là", explique le principal intéressé. Aujourd’hui, le LOU Rugby, après tant d’années de purgatoire, semble armé pour passer à la vitesse supérieure. Et faire parti du gratin hexagonal. Tous les ingrédients sont réunis. Ne reste plus que la tâche la plus ardue : concrétiser sur le terrain.

Programme :

Dimanche 6 février : LOU - Bordeaux-Bègles 15h10 (en direct sur France 3 et Sport +)

à lire également
Longtemps timides et maladroits, les Lyonnais se sont d'abord appuyés sur leur mêlée pour faire plier les Parisiens, avant d'exploser leur défense, à 15 contre 14, en fin de match. Avec cinq essais inscrits pour zéro encaissé, le Lou marque le point de bonus offensif, et se replace provisoirement 4e de Top 14, avant la rencontre entre Montpellier et le Racing.
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux

Nos BD
Faire défiler vers le haut