Ligue des Champions : l'OL revient de loin

Marseille battu par Liverpool (1-2), Bordeaux humilié par Chelsea (0-4), Lyon avait l'occasion de sauver l'honneur des clubs français en Ligue des Champions. Vêtus de leur nouveau maillot jaune fluo, les Gones vont se montrer dangereux dès la 7ème minute de jeu sur un corner tiré par Juninho. Mathieu Bodmer qui se trouve au sol, reprend le cuir d'une volée acrobatique qui vient heurter la barre transversale de Sébastien Frey. Sur l'action qui suit, Fred est à deux doigts de tromper la vigilance du gardien français de la Fiorentina. Mais sans succès, le ballon du Brésilien passe non loin du cadre. L'OL a des occasions mais manque de réalisme devant le but. La Fiorentina va en profiter. A la 12ème minute de jeu, suite à une mauvaise relance de Jean-Alain Boumsong, Zauri sert idéalement Gilardino qui de la tête trompe Lloris (0-1).

Les Lyonnais tentent de refaire surface mais la Viola va enfoncer le clou à la 42ème minute sur un centre millimétré de Melo pour ce diable de Gilardino qui de la tête crusifie Lloris. (0-2) Stupeur à Gerland. A la mi-temps, c'est sous les sifflets du public de Gerland que les deux équipes rejoignent les vestiaires.

Dès la reprise, les hommes de Claude Puel n'arrivent toujours pas à inquiéter les italiens. Claude Puel décide de sortir Fred qui quitte la pelouse sous les sifflets. Ils sont nombreux dans les tribunes à lui reprocher de ne pas assez mouiller le maillot. Son remplaçant, Frédéric Piquionne bien servi par Benzema, réduit la marque du plat du pied (1-2). Dans la foulée du but de l'OL , une bagarre éclate entre Benzema et Gilardino. Il en faut plus pour perturber ''Benz'' qui va redonner du baume au coeur au peuple Lyonnais. A la 86ème minute de jeu, Juninho qui fait mine de frapper un coup franc, décale pour Karim Benzema qui ne se pose pas de question et trompe Sébastien Frey. (2-2) Magique ! Poussé par son public, l'OL tente d'arracher la victoire mais l'arbitre siffle la fin des débats. Les Gones doivent se contenter du point du match nul. C'est déjà ça !

à lire également
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut