Les réactions après OL / Le Mans

Quand les joueurs voient ça, ils ont envie de rien lâcher et de tout donner. Au départ, je ne savais pas si j´allais jouer ce match. Quand, j´ai vu mon nom sur la feuille de match et que j´étais capitaine, ça m´a vraiment fait plaisir. Je vais quitter le club à la fin de saison, mais je peux vous dire que mes deux derniers matches à Gerland vont être très dur sur le plan émotion. J´ai vécu de belles années à l´OL."

Gérard Houllier : "Je n´ai pas l´habitude de faire ça, mais je tiens à dédier cette victoire à deux familles qui me sont très proches et qui traversent actuellement des moments très difficiles à vivre. Concernant, ce match, l´équipe a fait une bonne partie. Il y avait de l´envie et sans quelques beaux arrêts de Yohann Pelé, on aurait pu inscrire plus de buts. J´ai beaucoup aimé la communion entre le public et les joueurs. Je tiens à féliciter tous les joueurs, car même si certains n´étaient pas ce soir (samedi soir) sur la feuille de match, ils ont contribué à ce succès. Lorsqu´on gagne, c´est collectivement, donc j´associe tout l´effectif à la fête. Désormais, il ne faut pas se démobiliser, la fête est une chose, mais il faut savoir rester pro, jusqu´au bout. Nous sommes champions, mais il faut bien finir la saison."

Jean-Michel Aulas : "On a gagné ce match mais surtout avec la manière. Il faut savourer cet exploit à sa juste valeur.On ne peut pas parler de reconciliation avec notre public. Lorsque vous avez 40 000 supporters dans un stade, c´est normal, d´avoir des gens insatisfaits. Par contre, ce soir (samedi), on a eu la confirmation, qu´à Lyon, on a un public en or."

Florent Malouda : "On était resté sur une mauvaise appréciation contre Rennes, alors ce soir, (samedi) on est tous très contents. C´est bien de fêter ce titre par une victoire. On a réussi à ouvrir la marque et même si on a été rejoint au score, on ne s´est pas déstabilisé. On a continué à essayer de déployer notre jeu et ce second but, nous permet de remporter cette rencontre. A la fin du match contre Rennes, il y a eu une incompréhension entre nous et les supporteurs. Mais c´est déjà oublié, il faut passer à autre chose. Désormais, ce qui compte, c´est de se faire plaisir sur le terrain et forcément de leur faire plaisir."

à lire également
Le président de l’OL Jean-Michel Aulas, à Toulouse, le 2 novembre 2019 © Rémy Gabalda / AFP
Jean-Michel Aulas va céder un terrain de 3,5 hectares au cœur d’OL City à Thierry Ascione et Jo-Wilfried Tsonga pour l’installation en 2022 d’une académie de tennis.
d'heure en heure
d'heure en heure


derniers commentaires
Faire défiler vers le haut