Les échos de l'OL - lundi 19 février

Leur équipe comprendra aussi des joueurs comme Steven Gerrard, Jamie Carragher et David Beckham.

Aulas trop radin
L'un des meilleurs attaquants au monde, Samuel Eto'o, a confié à l'Equipe récemment qu'avant de faire le bonheur de Barcelone, il aurait pu venir à l'OL... Mais que Jean-Michel Aulas avait été "un peu dur" dans la négociation : "Il négocie super bien, mais toujours pour lui ! Je le lui ai rappelé une fois et il m'a dit : "si j'avais su, si j'avais su". Ça m'aurait fait plaisir de passer par un de ces clubs (OL, OM ou Monaco, ndlr). Mais on ne sait jamais ce que l'avenir nous réserve."

Juni craint Totti
Juninho sera de retour contre Rome mercredi. Il confie ses craintes sur le site officiel de l'OL : "Il faut se méfier de toute cette équipe de la Roma et de Totti, un des derniers numéros 10 qui reste dans le football moderne. C'est un grand joueur. J'ai beaucoup d'admiration pour lui. (...) Il n'y a pas de favori. C'est du 50–50. Je pense qu'il n'y a pas de grosse différence entre la Roma et le Milan AC. Ce sont deux très bonnes équipes. Notre défaite de l'an dernier va nous servir d'exemple."

Tiago a toujours mal
Jouera-t-il à Rome ? On a vu à Lille que le milieu de terrain de l'OL n'avait pas la même force quand Tiago ne jouait pas. En délicatesse avec ses vertèbres lombaires depuis une semaine, il devrait cependant pouvoir jouer mercredi. Mais le doute demeure.

Aulas justifie la médiocrité
Dans un entretien à l'Equipe, Jean-Michel Aulas a justifié la piètre qualité du jeu proposé par les Lyonnais à Lille vendredi : "Le match s'est déroulé comme Gérard Houiller l'avait prévu. C'est lui qui a demandé aux joueurs de ne pas jouer, parce que la configuration de l'adversaire, selon lui, le nécessitait."

Le retour de Fred
Dans le même entretien, Aulas explique la méforme de Fred, l'attaquant de Lyon : "il était perturbé dans sa vie privée" et "se regardait le nombril d'un peu trop près". Mais tout est réglé selon Aulas : "Fred, sa femme et son petit enfant sont à nouveau réunis à Lyon et il se remet à marquer des buts."

à lire également
Une semaine après l'altercation entre Bruno Genesio et un supporter dans le quartier de Confluence, le journal L'Equipe a publié, ce samedi, une enquête sur les dessous de cette soirée. Pas vraiment du goût du président de l'Olympique lyonnais, qui n'a pas hésité à aller au contact avec les supporters critiques sur Twitter, de manière parfois très véhémente. 
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut