Le LOU, le grand jour ?

En cas de succès contre Albi, dimanche après-midi (15 heures), le LOU Rugby prendrait une option considérable dans sa quête de Top 14.

Depuis quelques saisons au Lyon Olympique Universitaire, c’est toujours la même chanson : une ambition clairement affichée de monter en Top 14. Et à chaque fois, le club lyonnais échoue de près ou de loin dans sa quête du Graal. Cette saison, le contexte est complètement différent. Le LOU mène la danse en Pro D2 et peut viser légitimement la première place, synonyme d'accession directe au Top 14.

Intraitables à domicile (12 victoires en 12 matchs -dont 1 au stade de Gerland- cette saison), les coéquipiers de Sadourny reçoivent dimanche après-midi (15h - Sport +) Albi, leur solide dauphin dans leur antre de Vuillermet. Seulement quatre points séparent les deux formations à cinq matchs du terme de la saison régulière. Une rencontre à enjeu que le président du LOU, Yvan Patet, qualifie volontiers de "petite finale". "Lorsqu’on veut être à la première place du championnat, il n’y a pas de mystère, il faut battre les équipes de tête", concède-t-il.

"Psychologiquement, ça commencerait à sentir bon !"

Le LOU qui n'a plus battu Albi depuis le 9 avril 2005 (20-8) devra sortir le grand jeu devant leurs supporters qui sont de plus en plus nombreux. "On va jouer à guichets fermés et nous aurions pu vendre 3000 places de plus pour cette rencontre, affirme le président Patet. "A Lyon, on a un public spectateur mais qui aime le rugby et demande qu’à soutenir une équipe de haut niveau".

Tout au long de la semaine, le groupe lyonnais a préparé ce match capital sans rien changer à ses habitudes. "On se sent tout le monde concerné. Vu l’enjeu, on n’a pas eu besoin de motiver les troupes", souligne Matthieu Lazerges, l’un des co-entraîneurs. "Ce type de match, les joueurs ça doit les faire "bander" !”, lâche Raphaël Saint-André.

Privé de quatre joueurs dont Mosese Ratuvou et Romain Loursac, touchés contre Narbonne le week-end dernier (45-12), le LOU en cas de succès contre les Albigeois, aurait neuf orteils en Top 14. "On a conscience qu’il faut remporter ce match pour prendre une grosse option", explique Xavier Sadourny. "Mathématiquement ça ne serait pas fait mais psychologiquement ça commencerait à sentir bon", surenchérit Yvan Patet. On l'aura compris, les rugbymen du LOU Rugby savent ce qu’ils leur reste à faire.

------------------

Le groupe lyonnais :

Avants : Fiard, Toleafoa, Balan, Paki, Testa, Taukafa, Short, Hehea, Nauroy, Dorier, N’Zi, Portier, Gambetta, Manta.

Arrières : Salobert, Nicoud, Sadourny, Thomas, Suka, Waka, Leite, Raffault, Bailey, Romanet, Montagnat.

-------------------

Statistiques

LOU :

2ème meilleure attaque - 605 points marqués
2ème meilleure défense - 386 points encaissés
Meilleure équipe à domicile (douze victoires en douze matches)
Meilleur réalisateur : Romain Loursac avec 183 points
Meilleur marqueur : Nicolas Bontinck avec huit essais

ALBI :

3ème meilleure attaque - 579 points marqués
5ème meilleure défense - 442 points encaissés
Meilleure équipe à l’extérieur (sept victoires, un nul, quatre défaites)
Meilleur réalisateur : Frédéric Manca avec 296 points
Meilleur marqueur : Dave Vainqueur avec huit essais

à lire également
Couloir du stade de Gerland, investi en par le Lou Rugby début 2017 © Tim Douet
Pour l’ouverture du Top 14 face au Stade Toulousain, l’arrière du LOU Delon Armitage était sorti sur civière à la suite d’un contact. Les examens réalisés hier ont révélé une déchirure du ligament externe. Le joueur sera absent jusqu’à la fin de saison.
1 commentaire
  1. schouboudou - 3 avril 2011

    Allez les p'tits Lou ! Faites nous un grand match comme vous savez les faire. Faites nous rêver ! Le stade sera plein cet après-midi pour vous ! Vos 'spectateurs' seront là !! Montrez qu'à Lyon, il y a aussi une équipe de rugby !

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut