Le grand départ du LOU

Pour la première fois de son histoire, le LOU Rugby va disputer vendredi soir un match de Top 14, à Clermont (20h), champion de France 2010. Et quel baptême. Ravagé par les blessures, le club rhodanien se déplace chez son voisin auvergnat dans l’inconnu. Un saut dans le vide. Un succès représenterait déjà un authentique exploit.

Ils attendaient ce moment depuis si longtemps, Yvan Patet, Raphaël Saint-André et les autres. Tous ceux qui ont pris une part active dans la réussite du LOU Rugby. Goûter aux pelouses du Top 14. Vibrer à l’idée d’affronter les plus grosses écuries françaises et donc européennes. Alors, à l’heure de se jeter dans le grand bain, un sentiment prédomine : la fierté. Tous au LOU en salivent d’avance. "Après avoir vécu passionnément une Pro D2, on va découvrir passionnément un Top 14", souffle le président du club Yvan Patet, ravi. Tous n’ont qu’une envie, croquer dans ce fameux Top 14, le vivre de l’intérieur, le savourer. Mais attention, pas question de regarder filer les stars clermontoises, toulousaines ou encore biarrotes, le Lyon olympique universitaire ne compte pas faire de la figuration. Le maintien, objectif déclaré du club rhodanien, est à ce prix.

Déjà 12 blessés

Car, une fois le dépucelage effectué, la dure réalité du Top 14 va s’ouvrir aux yeux des Lyonnais. La joie de courte durée. Vite, les ennuis vont resurgir, le stress du maintien apparaître et les secousses des défaites se faire ressentir. Mais qu’importe, au LOU, tous en sont conscients : "ça sera dur, on le sait, mais on l’a voulu", explique Yvan Patet. Dès vendredi, à Clermont, face à l’un des ténors du championnat, le LOU sera privé de 15 joueurs. 12 blessés et 3 autres sélectionnés à la Coupe du monde. Les débuts s’annoncent tendus. Le défi à relever, immense. Raphaël Saint-André, le manager du club, n’en dit pas moins : "On va avoir 7-8 journées compliquées. Étrangement, je suis assez serein sur la durée, mais inquiet sur le départ. Contre Clermont, on va pouvoir s’étalonner au très haut niveau".

Victoire impossible ?

Après son premier match en Auvergne, le LOU recevra à Gerland, le 4 septembre prochain, le plus grand club européen de la dernière décennie, le Stade Toulousain, qui, même privé de nombreux internationaux, reste la référence ultime. Une victoire obtenue lors des deux premiers matchs serait déjà une très bonne performance. Ensuite, le Matmut Stadium en construction oblige, Lyon devra se déplacer à trois reprises. Le LOU pourrait seulement jouer dans "son" enceinte début novembre, lors de la ... 9ème journée. Si on ajoute à cela l’avalanche de blessés, tout ceci ressemble étrangement à un scénario catastrophe. Mais Raphaël Saint-André refuse de dramatiser. Et croit en ses hommes dont il loue l’état d’esprit "exceptionnel". Et ajoute "J’ai des joueurs qui travaillent énormément comme j’ai jamais vu. J’attends d’eux un état d’esprit irréprochable". Dans un stade Marcel-Michelin où les Clermontois n’ont plus perdu depuis deux ans, il faudra bien des réserves mentales extraordinaires aux Rhodaniens pour envisager l’exploit.

Programme :

1ère journée : Clermont Auvergne – LOU rugby : vendredi 26 août, 20h

2ème journée : LOU rugby – Stade Toulousain : dimanche 4 septembre, 21h

Lire aussi : Raphaël Saint-André : "Un sentiment de fierté pour la ville de Lyon"

à lire également
Longtemps timides et maladroits, les Lyonnais se sont d'abord appuyés sur leur mêlée pour faire plier les Parisiens, avant d'exploser leur défense, à 15 contre 14, en fin de match. Avec cinq essais inscrits pour zéro encaissé, le Lou marque le point de bonus offensif, et se replace provisoirement 4e de Top 14, avant la rencontre entre Montpellier et le Racing.
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux

Nos BD
Faire défiler vers le haut