Le FC Villefranche-Beaujolais s'incline contre le PSG avec honneur

Le FC Villefranche-Beaujolais, club de 3e division, a longtemps résisté contre le PSG, ce mercredi au Groupama Stadium, en 8es de finale de la Coupe de France (0-3). Les Caladois quittent la compétition la tête haute.

A moins d'une semaine de son déplacement à Manchester United en Ligue des champions, le PSG a souffert mercredi soir à Décines, à l'occasion des 8es de finale de la Coupe de France. La faute au FC Villefranche-Beaujolais, club de 3e division. Solides et appliqués, les coéquipiers du capitaine Maxime Jasse (invité, il y a 15 jours de l'émission "Tant qu'il y aura des Gones) font mieux que résister pour obtenir la prolongation face à des Parisiens, globalement inoffensifs pendant les 90 premières minutes, conclues sur le score de 0-0.

Fierté

Malheureusement, le FCVB finit par craquer. Draxler (0-1, 102e), Diaby (0-2, 113e) puis Cavani (0-3, 119e) mettent fin au rêve des Caladois. Néanmoins, les joueurs du FC Villefranche-Beaujolais peuvent être fiers d'eux. Ils se souviendront longtemps de cette rencontre contre le PSG.

La réaction d'Alain Pochat (entraîneur de Villefranche)

"22.000 personnes sont venues voir le FCVB. Il n'y a pas à rougir. Je suis très fier des garçons, de ce qu'ils ont montré sur le terrain, d'intelligence collective, de courage, d'abnégation. Contre un tel adversaire, il faut savoir défendre. Dans l'ensemble, nous avons bien défendu et nous nous sommes créés quelques situations qui auraient pu aboutir avec plus de justesse. Quand on voit les deux "Ferrari" (Mbappé et Cavani) qui entrent, ça se complique alors. C'est là que s'est faite la différence avec en plus la fatigue de nos joueurs. C'est la logique des choses. En prolongation, on se dit aussi pourquoi pas avec les penalties. On joue samedi un match très important pour le maintien en National. On va redescendre des étoiles et nous retrouver dans notre petit stade."

Laisser un commentaire

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut