L'OL se saborde en Corse (vidéo)

Humiliés. Les Lyonnais ont coulé à Bastia samedi après-midi (4-1). Une prestation indigne d'un club qui vise le titre.

"On est des gamins". A la mi-temps, Milan Bisevac a bien résumé au micro de Canal + le sentiment des observateurs de ce Bastia-Lyon. Pourtant, Rémi Garde décide de titulariser Yoann Gourcuff au coup d’envoi. Et de revenir à un système avec un véritable meneur de jeu. Autre décision importante, le choix de placer Lisandro Lopez en pointe à la place d’un Bafé Gomis muet depuis 429 minutes en Ligue 1. Critiqué contre l’OM pour avoir été trop timide, le technicien rhodanien ose enfin.

Mais ses joueurs n’ont pas suivi. Les jeunes comme les anciens. Personne n’a su prendre ses responsabilités. Lyon est apparu apathique. Inoffensif. En première période, les Gones tentent de faire le jeu. Sans réussite. Ils se font même prendre sur un contre incroyable. Un coup-franc de Gourcuff est repoussé par Harek. Derrière, les Lyonnais ne sont pas revenus et Thauvin accompagné de Khazri se fait la malle. Résultat, l’ouverture du score pour les Bastiais.

Une défense aux abois, une attaque en détresse

On se dit alors que l’OL va réagir. Que Rémi Garde va remobiliser ses hommes. Que nenni. La défense prend l’eau, minute après minute. Mais les défenseurs ne sont pas aidés par les attaquants, qui ne reviennent pas ou peu. Umtiti se prend pour un ailier et en oublie Khazri. Le virevoltant milieu offensif corse fait des misères aux Lyonnais. L’action du 3e but est révélatrice de la faiblesse des Rhodaniens. Sur un dégagement de Landreau, Umtiti met du temps à revenir. Lovren se fait ensuite humilier par Modeste. Gourcuff est pris par le dribble de Thauvin qui n’a plus qu’à ajuster le pauvre Vercoutre. Et comme si ça ne suffisait pas, Khazri, encore lui, se permet d’enrouler une frappe dans la lucarne du gardien olympien sous les yeux d’un Dabo à l’arrêt. L’égalisation de Lisandro après la mi-temps est anecdotique tant Lyon est apparu sans solutions.

Désormais, l’OL va devoir surveiller ses arrières sous peine de se faire coiffer sur la ligne d’arrivée. Pas pour la première place car en affichant un tel niveau, le club de Jean-Michel Aulas ne peut pas espérer se battre avec le PSG. Mais bien pour la course au podium puisque les Stéphanois et les Lillois pourraient profiter ce week-end du faux-pas de l’Olympique lyonnais. Une remobilisation est plus que nécessaire pour une équipe qui pourrait tout perdre en cette fin de saison.

à lire également
Anne Brugnera et Collomb © Tim Douet_211
Alors que l'OL se bat actuellement pour que le championnat de Ligue 1 puisse reprendre, la députée du Rhône Anne Brugnera a profité d'une commission parlementaire pour demander des explications sur l'arrêt du championnat.
Faire défiler vers le haut