L'OL plus fort que le Real Madrid pour la formation

Selon une étude parue sur le site Internet anglais Sporting Intelligence, l'Olympique lyonnais se hisse à la deuxième place des clubs européens ayant formé le plus de joueurs qui évoluent parmi le "Big five".

La formation lyonnaise s'exporte bien… très bien même. C'est ce que révèle en chiffres l'étude du site Internet anglais Sporting Intelligence. Selon cet expert de l'analyse sportive, le club de l'OL est le deuxième club européen à avoir formé le plus de joueurs évoluant actuellement dans le "Big five", les cinq plus grands championnats européens (Espagne, Angleterre, Italie, France et Allemagne). Parmi eux : la grande fierté Karim Benzema, pur produit lyonnais, repéré par le champion espagnol du Real Madrid en 2009, Hatem Ben Arfa lancé à Newcastle en 2010, Loïc Rémy recruté par Marseille en 2010, Florent Balmont Lillois depuis 2008…

Troisième centre de formation

Dans ce classement, Lyon est juste derrière le FC Barcelone (38 joueurs) et juste devant le…Real Madrid ! Si si. Ce titre-là échappe au roi Real. Au top de la formation qui s'exporte, Lyon excelle aussi dans la formation à domicile. Dans l'effectif de Rémi Garde, pas moins de dix joueurs sont des joueurs "du cru" : Clément Grenier, Alexandre Lacazette, Maxime Gonalons, Samuel Umtiti, Steed Malbranque… "Ce classement est révélateur d'un club qui a toujours eu la fibre de la formation", confie Stéphane Roche, directeur du centre de formation.

L'été dernier, les efforts de la formation lyonnaise, dont la centre a été créé en 1976, avaient déjà été récompensés par la Fédération française de football (FFF) : relégué dans le ventre mou du tableau pendant dix ans, le centre de l'OL retrouvait une belle troisième place. "Lyon est un club à vocation formative", explique Serge Delmas, ancien directeur du centre de formation de Montpellier, actuellement chargé du recrutement.

Qu'est-ce qui fait la différence ?

Tous les cinq ans, quatre-vingts joueurs âgés de 16 à 20 ans intègrent le centre lyonnais. "La réussite est aléatoire mais l'on peut dire que chaque année, quatre, cing d'entre eux signent un contrat pro, précise Stéphane Roche. Ce qui plaît, c'est le profil du joueur lyonnais : un joueur à dominante technique avec une attitude de jeu tournée vers le collectif et qui a été formé avec des valeurs de travail, de compétitivité et d'humilité. Il y a aussi une particularité : ces dernières années, les joueurs sortis du centre sont souvent des locaux".

Lyon n'est pas le seul club français à occuper le haut du tableau. Rennes est quatrième. Sochaux suit en 7e position, Bordeaux est 11e et Montpellier 16e… "En France, la formation est historique. C'est une stratégie rentable sur le long terme, poursuit Serge Delmas. Elle se fait souvent remarquée quand l'équipe première a des difficultés financières ou sportives".

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux

Nos BD
Faire défiler vers le haut