Ishak Belfodil, un nouveau départ

Le jeune attaquant, Ishak Belfodil, qui entame sa troisième saison à l’OL veut faire table rase de son passé de joueur à problèmes et s’imposer au sein d’une équipe dont les jeunes auront cette saison leur mot à dire.

Soyons francs : nous n’avions pas forcément une image positive de lui. Arrivé à Lyon en 2008 en provenance de Clermont, Ishak Belfodil a connu des débuts plutôt difficiles. Mis -trop ?- rapidement sur le devant la scène alors qu’il n’avait pas encore parfait sa formation, le natif de Mostaganem (Algérie) a connu quelques difficultés à s’intégrer au sein du club septuple champion de France. Au point de le voir disparaître du groupe professionnel aussi vite qu’il était arrivé. “Sur le coup, je l’ai mal pris. J’ai mis un peu de temps pour m’en remettre”, admet-il. Sanctionné pour des écarts de conduite, Belfodil, sur le coup, en voulait à la terre entière : “L’année dernière, je voulais partir. J’étais dégoûté par ce qui se passait. Des clubs anglais étaient intéressés par mon profil mais les dirigeants lyonnais m’ont demandé de rester. Qu’il risquait d’avoir du changement au sein du club.”

“L’univers du football est un milieu difficile”

Le départ de Claude Puel, l’arrivée de Rémi Garde - qui a participé à sa venue à l’OL- et la volonté du club lyonnais de donner davantage de temps de jeu aux jeunes lui ont redonné le sourire. Mais pas seulement. Il a fallu également se remettre en cause. Opérer une sorte d’introspection. “Avec le recul, je me dis que c’était un mal pour un bien. Cela m’a aidé notamment d’un point de vue mental à réussir à m’accrocher pour bien repartir de l’avant”. Et de poursuivre, un brin lucide : “On m’avait prévenu. L’univers du football est un milieu difficile. Il faut se préserver de certaines personnes qui sont néfastes à ton épanouissement personnel.”

Soutenu par sa famille, “j’ai mes parents tous les jours au téléphone”, le longiligne avant-centre (1,92m) a mis les bouchées doubles à l’intersaison afin de se préparer de la meilleure des façons. Belfodil a même perdu quelques kilos superflus. “Je ne suis pas spécialement un adepte des fast-food mais c’est vrai que la saison dernière, il m’arrivait souvent lorsque je rentrais chez moi le soir de manger quelques gâteaux au lieu de faire un vrai repas”, dit-il avec le sourire au coin des lèvres.

“Lisandro me conseille beaucoup”

Durant ses vacances estivales passées en Turquie, le jeune attaquant respecte scrupuleusement le programme établi par le staff technique. “J’ai perdu un ou deux kilos, je me sens bien physiquement.” Et de lancer comme pour bien confirmer ses bonnes intentions : “J’espère continuer mon intégration au sein du groupe professionnel du mieux possible. Mon objectif est d’y rester et pourquoi pas, essayer d’obtenir le plus de temps de jeu possible.” Et pour cela, il peut compter sur le soutien de ses coéquipiers et notamment de Lisandro Lopez qui semble avoir pris l’ancien Clermontois sous son aile : "Je me sens soutenu au sein de ce groupe. Déjà entre jeunes, on s’entraide, on se serre tous les coudes. Quant à Lisandro, et malgré le fait qu’il ne parle pas encore bien le français, il me conseille beaucoup... Avec ses mots à lui"(rires).

Affirmant préférer jouer dans l’axe, “un poste où il se sent le mieux”, Belfodil souhaite surtout se mettre à la disposition du collectif : “Depuis le début de la saison, le coach a préféré me faire jouer sur le côté droit. Cela ne me dérange pas. Tant que cela peut apporter quelque chose à l’équipe... Et puis je commence à m’habituer même si je dois encore corriger mon placement.” Ishak Belfodil prétend ne pas s’être fixé de plan de carrière, “il ne faut pas sauter les étapes”. “Mon unique objectif, c’est de gagner ma place à Lyon”. Un défi de taille.

1 commentaire
  1. stephlyon - 7 septembre 2011

    Il y a déjà eu un départ? Voilà un exemple parfait de la période foirfouille de l'OL où les contrats étaient signer à la va-vite!! Maintenant qu'il y a une vraie génération prometteuse (Génération 91), et bien le club hésite...dommage!

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux

Nos BD
Faire défiler vers le haut