Bastia OL agression

Incidents Bastia - OL : le procès renvoyé au 15 mai

Mardi, cinq personnes devaient être jugées en comparution immédiate, dans le cadre de l’enquête sur les échauffourées lors du match entre Bastia et l’OL le 16 avril dernier. Le procès des cinq hommes a été renvoyé par le tribunal correctionnel de Bastia au 15 mai.

Lundi matin, quatre personnes ont été interpellées suite aux incidents qui ont eu lieu lors du match entre l'Olympique Lyonnais et Bastia le 16 avril dernier. Le cinquième, se sachant rechercher, s’était présenté de lui-même au commissariat, où il avait été à son tour placé en garde à vue. Ces cinq hommes devaient être jugés en comparution immédiate hier après-midi devant le tribunal correctionnel de Bastia pour leur implication présumée dans les échauffourées lors du match entre le Sporting et l’OL le 16 avril dernier. Mais le procès des cinq hommes a été renvoyé par le tribunal correctionnel de Bastia le 15 mai. Parmi ces cinq hommes, Anthony Augustini, directeur des services généraux du SC Bastia a été placé sous contrôle judiciaire et interdit de rentrer sur la pelouse lors des matchs du club corse. Un stadier et un supporter ont aussi été placés sous contrôle judiciaire et interdit de stade. Enfin, les deux autres supporters ont été placés en détention provisoire dans l’attente de l’audience en raison d’un risque de récidive.

Avant le coup d’envoi, une cinquantaine de supporters corses avaient pénétré sur la pelouse et s’en était pris aux joueurs lyonnais alors qu’ils terminaient leur échauffement. Le match avait débuté avec plus d’une heure de retard pour finalement être officiellement suspendu après de nouveaux incidents lors de la mi-temps. Les deux gardiens de l’Olympique Lyonnais, Anthony Lopes et Mathieu Gorgelin avaient porté plainte contre X pour "violence en réunion dans une enceinte sportive".

En attendant la décision finale de la Ligue de football professionnel, le SC Bastia a écopé de plusieurs sanctions : la suspension du Stade de Furiani jusqu’au 4 mai et jouer son prochain match à domicile sur un terrain neutre et à huis clos.

à lire également
Le défenseur central de l’OL Mapou Yanga-Mbiwa, le 7 mai 2016 à Décines – Match OL-AS Monaco © Romain Lafabrègue / AFP
Il a accepté de sortir de son silence pour Lyon Capitale. Le défenseur central de l’OL Mapou Yanga-Mbiwa, qui s’entraîne quotidiennement avec l’équipe réserve, a complètement disparu des radars depuis décembre 2017. Arrivé en 2015 en provenance de la Roma, le joueur âgé de 29 ans est sous contrat avec le club rhodanien jusqu’en juin 2020. Mais il ne se fait guère d’illusions : son avenir s’inscrit loin de Lyon.
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut